France : Manifestation à Quimper contre un projet de mosquée

France : Manifestation à Quimper contre un projet de mosquée
0 commentaires, 26/10/2014, Par , Dans Couverture, Monde

Près d’une centaine de personnes, selon la police, ont manifesté samedi à Quimper (nord-ouest de la France) à l’appel d’un collectif « Quimper Résistance » et de plusieurs mouvements d’extrême-droite, pour protester contre un projet d’aménagement d’une mosquée par la communauté turque de la ville.

Environ 130 contre-manifestants, selon la même source, se sont rassemblés dans le même temps sur une place du centre-ville, à l’appel d’une association pour le droit d’asile, de partis de gauche et d’exrtrême-gauche.

« Nous manifestons contre le racisme, contre le fascisme, l’intolérance et pour la fraternité, les gens sont libres d’exercercer leur culte », a indiqué à l’AFP Marie-Madeleine Le Bihan, présidente de Droit d’asile Quimper.

Les opposants au projet de mosquée ont manifesté devant la mairie de la ville bretonne derrière des banderoles « Quimper Résistance, pas de minaret à Quimper ».

Des policiers ont du s’interposer pour éviter une confrontation entre les manifestants anti-mosquée et une trentaine de contre-manifestants « anti-fascistes ».

La présidente de Réagir, mouvement d’extrême-droite de Quimper, a affirmé que ce projet représentait « une emprise de l’islam sur la terre de Cornouaille alors qu’il y a déjà une mosquée maghrébine à Quimper ».

« Ceux qui ne veulent pas s’assimiler doivent repartir chez eux « , a ajouté Claudine Dupont-Tingaud.

Le projet porté par l’association culturelle turque de Quimper prévoit de transformer l’actuelle salle de prière, aménagée dans un ancien bâtiment industriel, en mosquée, avec une salle polyvalente et un minaret d’une douzaine de mètres, sans appel à la prière.

La communauté turque n’appelait pas à manifester, mais dans un communiqué publié vendredi elle a regretté « la politisation » dont elle fait l’objet, et dénoncé « des attaques à caractère raciste ».

L’association rappelle que la communauté turque est présente a Quimper depuis plus d’une demi-siècle, et que la mosquée sera financé par la communauté, sans subventions publiques.

Un premier permis de construire, déposé fin avril, a été rejeté par la mairie.

Une seconde demande doit être déposée dans les semaines à venir.

Mots Clefs:
FranceIslam

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *