France: incidents entre Marocains et saisonniers sahraouis dans le sud-ouest

France: incidents entre Marocains et saisonniers sahraouis dans le sud-ouest

Une centaine de travailleurs saisonniers d’origine sahraouie ont été placés sous la protection des gendarmes vendredi dans le Médoc (sud-ouest de la France) après deux soirées de violences avec des habitants d’origine marocaine, selon les autorités.

Deux personnes ont été légèrement blessées jeudi soir au cours d’une confrontation tendue pendant près d’une heure entre deux groupes d’environ 100 personnes chacun à Pauillac, au coeur du Médoc dont les vignobles attirent chaque année de nombreux travailleurs saisonniers pour les vendanges, a indiqué la gendarmerie.

Jusqu’à 70 gendarmes ont été mobilisés pour s’interposer entre les deux groupes, selon des témoins. Des affrontements avaient déjà eu lieu mercredi soir, faisant trois blessés légers.

Les incidents avaient pour origine une altercation sur la situation politique au Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole annexée en 1975 par le Maroc.

Selon la mairie de Pauillac, la tension est aussi liée à un marché du travail local très tendu, avec l’afflux croissant ces dernières années d’une main-d’oeuvre précaire en quête de travail saisonnier, comme ces sahraouis au passeport espagnol.

Vendredi, une réunion de conciliation visant à « éloigner les protagonistes, remédier à la situation sociale et éviter une nouvelle flambée de violence » a eu lieu à Pauillac autour du sous-préfet.

La commune de Vendays-Montalivet, distante d’une trentaine de kilomètres, a accepté d’héberger les saisonniers sahraouis pour quelques jours, sous la protection de gendarmes, tandis que l’enquête sur les violences se poursuit, a indiqué la sous-préfecture.

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *