France : 15 Marocains transportant plus de 2000 panneaux solaires arrété

France : 15 Marocains transportant plus de 2000 panneaux solaires arrété
0 commentaires, 31/03/2014, Par , Dans Couverture, Monde

Quinze Marocains interpellés jeudi dans le sud de la France alors qu’ils étaient sur le point d’embarquer sur un car-ferry en direction de Tanger plus de 2.000 panneaux solaires ont été mis en examen pour « recel en bande organisée de vols », a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Les quinze chauffeurs, tous résidents italiens, ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire, a précisé le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret.

Les fouilles des quinze véhicules ont permis de découvrir un total de 2.641 panneaux solaires dont l’information judiciaire va devoir déterminer l’origine exacte, a encore indiqué le magistrat.

Jeudi, dans la journée, la police française avait été informée d’un vol de 300 panneaux solaires en Italie dans la région de Gênes et de la possibilité d’une tentative de les faire passer au Maroc en bateau, a indiqué une source proche du dossier.

Dès la découverte des panneaux, les policiers français avaient demandé à leurs homologues italiens de vérifier s’il s’agissait bien des mêmes panneaux.

Selon le magistrat, les panneaux solaires, qui ont une valeur de 300 euros à 600 euros pièce, font l’objet d’un véritable trafic.

Devant les enquêteurs, les chauffeurs ont affirmé que les panneaux avaient été achetés. Mais la justice en doute et présume qu’il s’agit de panneaux volés, même s’ils doivent le vérifier avec les références de chaque panneau, lesquelles ont été demandées.

Les enquêteurs remarquent notamment que les mis en cause qui venaient d’Italie n’ont pas utilisé le chemin le plus court pour rapporter les panneaux au Maroc.

« Quinze camionnettes à la queue leu leu comme cela, cela laisse un doute », a souligné une source proche du dossier.

Mots Clefs:
FranceMarocains

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *