Film véhiculant des clichés contre l’Islam: le pasteur américain Terry Jones interdit d’accès au Canada

Film véhiculant des clichés contre l’Islam: le pasteur américain Terry Jones interdit d’accès au Canada

Le pasteur américain Terry Jones, qui a fait les manchettes en 2011 pour avoir brûlé le Coran, s’est vu refuser l’entrée au Canada jeudi, rapportent des médias locaux, citant les services frontaliers canadiens.

Terry Jones devait participer, jeudi, à un forum à Toronto où il devait tenir une conférence sur le film « L’Innocence des musulmans », véhiculant des clichés contre l’Islam.

Originaire de Floride, Terry Jones tentait de traverser la frontière à Windsor, ville du sud de la province d’Ontario (est), alors que l’Agence des services frontaliers du Canada l’a retenu quelques heures au poste frontière du pont Ambassador, selon sa porte-parole, Stephanie Sapp.

L’Agence des services frontaliers a rappelé dans un communiqué que l’entrée au Canada d’un étranger « est étudiée au cas par cas » et que « participer à un évènement n’est pas en soi une raison pour être irrecevable ». Terry Jones a finalement reçu l’ordre de regagner les Etats-Unis.

L’événement auquel il devait participer s’intitule « Canadians united against terror » (Canadiens unis contre le terrorisme).

« Il n’y a pas de doute, l’inquiétude (des services frontaliers canadiens) était causée par la rencontre à laquelle je devais assister et durant laquelle je devais m’exprimer », a déclaré Terry Jones à la télévision publique CBC.

Quatre Américains, dont l’ambassadeur en Libye, ont été tués en septembre dernier dans une attaque contre leur consulat à Benghazi, par des hommes armés protestant contre ce film anti-islam, à l’origine de plusieurs manifestations à travers le monde arabo-musulman.

Mots Clefs:
Film

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *