« Femmes pour l’Afrique », nouvelle fondation créée à Madrid pour promouvoir la condition féminine

« Femmes pour l’Afrique », nouvelle fondation créée à Madrid pour promouvoir la condition féminine

Une nouvelle fondation se donnant pour mission la promotion du développement durable et de la condition féminine en Afrique

, a vu le jour à Madrid sous le nom « Femmes pour l’Afrique », fruit d’une initiative de femmes leaders africaines et espagnoles, dont la députée et l’ancienne ministre Nouzha Skalli. »Femmes pour l’Afrique », créée le 8 février, Âœuvre pour le développement économique et social, la promotion des droits humains, de la paix, de la justice et de la dignité humaine en général ainsi que pour l’amélioration de la situation des femmes et des petites filles dans le continent africain, indiquent les fondateurs de cette organisation dans un communiqué.

Placée sous la présidence d’honneur de la reine Sofia d’Espagne et la présidence effective de Mme Maria Teresa Fernandez de la Vega, initiatrice du projet, membre permanente du conseil d’Etat et ancienne vice-présidente du gouvernement Zapatero en Espagne, la fondation vient couronner une série de rencontres réunissant des femmes leaders africaines et espagnoles « Femmes pour un monde meilleur ». L’objectif est de consolider des modèles sociaux à même d’assurer de meilleures conditions de vie pour les femmes et de garantir le développement durable du continent africain.

Le conseil d’orientation de la fondation est composé de huit personnalités africaines, parmi lesquelles figure l’ancienne ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Nouzha Skalli, aux cotés de la présidente du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf, la vice-présidente de la Gambie, Isatou Njie-Saidy, l’ancienne ministre mauritanienne des Affaires étrangères, Naha Mouknass, et l’ancienne présidente du Parlement panafricain, Gertrude Mongella.

Il s’agit aussi de la présidente de l’Alliance africaine pour le renforcement des capacités des Femmes, Amany Asfour, Luisa Dias Diogo, ancienne Premier ministre et membre du parlement de la Mozambique, et Charity Kaluki Ngilu, ministre de l’Eau et de l’irrigation du gouvernement du Kenya.

La présidente de la Finlande, Mme Tarja Hallonen et une dizaine de personnalités espagnoles de haut niveau siègent également dans le conseil d’orientation de cette organisation.

La fondation est sponsorisée par une dizaine de dirigeants de grandes compagnies espagnoles et africaines, en plus de personnalités politiques comme l’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *