Faites-le taire, s’il vous plaît…

Faites-le taire, s’il vous plaît…
0 commentaires, 11/03/2013, Par , Dans Chroniques

M. Ouzzine, le ministre de la Jeunesse et des Sports, semble depuis quelques semaines tenir à ne point retenir sa langue et, pour la première fois, il se met à causer politique et non plus seulement des affaires des fédérations et des problèmes sportifs… sauf qu’en soliloquant ainsi sur la politique, il garde une préférence pour l’attaque contre le parti de l’Istiqlal.

Et pourtant, de nombreux problèmes restent posés à nos directions politiques, dont elles devraient d’occuper et se préoccuper ; mais M. Ouzzine ne semble pas en être très soucieux, de ces problèmes, leur préférant aller défendre bille en tête le candidat de son parti à la législative partielle de Sidi Kacem. Or, il est faux de dire que défendre le candidat MP de Sidi Kacem est la même chose que la défense du MP car Ouzzine sait – ou peut-être même pas, je l’ignore – qu’il n’existe aucune relation entre ce candidat et l’action politique, sauf peut-être les conflits et les affrontements ; en effet, ce personnage avait juste quitté son travail à la DST de Tanger qu’il était allé demander une investiture auprès du PAM, qui avait dit non, et donc, le Monsieur s’était adressé à une autre chapelle, en l’occurrence le MP, qui l’avait accueilli à bras ouverts et l’avait ensuite investi pour représenter ses couleurs à Sidi Kacem. Alors donc, quand Ouzzine déclare que l’Istiqlal craint la popularité du candidat MP, parle-t-il en réalité de cette popularité gagnée en travaillant à la DST ou d’une autre, que notre preux ministre de la Jeunesse est le seul à connaitre ?

Il aurait été plus logique pour un homme politique qui se présente sous l’étiquette de la modernité et du renouveau, comme le fait Ouzzine, de réfléchir à deux fois avant de parler de la popularité du candidat de son parti. Et en vérité, il faut demander plus à Ouzzine, bien plus que de réfléchir correctement avant de dire ce qu’il a dit, car celui qui accepte que son parti soit représenté à une élection à l’ère de la nouvelle constitution par un ancien responsable d’un appareil qui s’est fortement impliqué dans les années de plomb, celui-là, on ne peut lui demander vraiment de réfléchir à quoi que ce soit.

Et puis Ouzzine a été bien plus loin encore, faisant montre d’un étrange enthousiasme en disant que même si Chabat s’était porté lui-même candidat à Sidi Kacem contre le candidat MP, il n’aurait pas été élu. En voilà donc du courage de la part d’Ouzzine – qui en est même arrivé à s’en prendre au patron d’un parti – mais malgré tout, j’accepte ces propos et les admets car je les comprends et en saisis les fondements. En effet, si Chabat s’était présenté à cette élection, il aurait été débouté, et je peux même dire que tout autre candidat que celui qui s’est présenté au nom du MP aurait été également blackboulé… La raison ? Le gouverneur de cette bonne ville de Sidi Kacem est un ami d’Ouzzine au sein du MP et c’est ce responsable qui a proposé son ami de la DST au parti d’Ouzzine et qui n’aurait pas permis de voir quelqu’un d’autre réussir en dehors de son poulain, et pour cela, il aurait truqué l’élection comme il l’a fait pour cette partielle.

Mais je garde l’espoir, et je demande même à Ouzzine de toujours prendre conseil auprès du chef de son parti, M. Mohand Laenser, avant d’ouvrir la bouche pour dire quelque chose, car il trouverait dans les conseils de son supérieur nombre d’informations fort utiles pour lui.

Mots Clefs:
Tanger

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *