Espagne/Maroc : une cinquantaine de migrants passent en force la frontière

Espagne/Maroc : une cinquantaine de migrants passent en force la frontière
0 commentaires, 11/03/2013, Par , Dans Couverture, Monde

Une cinquantaine de migrants venus d’Afrique noire sont parvenus lundi à passer la barrière grillagée séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla, selon la préfecture, une dernière tentative en date de passage en force qui a fait jusqu’à 25 blessés d’après une ONG marocaine.

« Un groupe de 150 personnes originaires du Sud du Sahara s’est en masse lancé à l’aube, vers 06H00, à l’assaut de la barrière frontalière de Melilla dans la zone de Yasinen, près de l’aéroport de la ville », a expliqué la préfecture dans un communiqué.

« Un groupe important de migrants, au nombre d’une cinquantaine, est parvenu à entrer dans notre ville », a-t-elle précisé.

La préfecture a fait état de 12 blessés, dix migrants et deux policiers, qui ont pu quitter l’hopital en fin de matinée, selon la même source.

De son coté, un responsable local de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH, indépendante) a fait état auprès de l’AFP de 25 blessés, dont trois ont été hospitalisés à Nador, à une quinzaine de kilomètres de Melilla.

« Il s’agit de la septième tentative du genre depuis le début de l’année », a ajouté Hassan Amari.

D’après un rapport de l’AMDH, les autorités marocaines ont expulsé près de 400 migrants au cours du mois de février. L’ONG a affirmé avoir recensé 33 migrants blessés au total pendant cette période.

Dans son communiqué, la préfecture de Melilla a pour sa part estimé que ce nouveau passage en force devait exhorter à la « réflexion sur les actes de ces immigrés clandestins qui ont recours à la violence (…) contre les forces de sécurité dans leur tentative désespérée d’entrer sur le territoire espagnol ».

Les enclaves de Ceuta et Melilla, toutes deux sur la cote septentrionale du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe.

Après une accalmie dans la pression migratoire ces dernières années, l’Espagne avait dû renforcer fin août son dispositif de sécurité à Melilla, en rehaussant notamment son grillage-frontière, après le passage en force d’une soixantaine de clandestins.

Depuis, des centaines d’autres migrants ont tenté de forcer la frontière à plusieurs reprises. Samedi à l’aube, une centaine d’entre eux avaient échoué après une nouvelle tentative, selon la préfecture citée par les médias espagnols.

A l’automne dernier, plusieurs dizaines d’immigrants clandestins étaient morts en tentant de gagner les cotes espagnoles par la mer à partir du Maroc.

Fin 2012, des associations de défense des droits de l’homme ont affirmé que 20.000 à 25.000 clandestins originaires du Sud du Sahara se trouvaient sur le sol marocain. Rabat affirme que la plupart d’entre eux entrent dans le royaume via la longue frontière avec l’Algérie.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *