Espagne : Démantèlement d’un réseau de mariage blanc avec des Marocaines

Espagne : Démantèlement d’un réseau de mariage blanc avec des Marocaines

Quatre personnes ont été arrêtées en Espagne pour avoir organisé des mariages blancs entre des Marocaines et des Espagnols et falsifier des documents pour leur procurer un titre de séjour.

Les faits se sont produits dans la ville de Cáceres située dans la région espagnole d’Estrémadure située dans l’ouest du pays. La police a démantelé un groupe spécialisé dans l’organisation de mariages blancs entre des citoyens marocains et espagnols, rapporte le site Digital Extremadura.

2000 euros pour se marier avec un Espagnol…

Quatre personnes au total ont été arrêtées pour délit d’immigration illégale et falsification de documents. Le cerveau est une Marocaine qui était chargée de rechercher au Maroc des candidates prêtes à vivre l’aventure d’un mariage blanc avec un Espagnol. Les trois autres personnes sont des Espagnols. Ensuite dès qu’elle trouvait des Marocaines, elles les mettaient en relation avec des Espagnols. Chacune d’entre elle, devait payer 2000 euros. Le cerveau reversait 500 euros à l’Espagnol qui acceptait de se marier en blanc.

Une fois la célébration du mariage passée, l’étape suivante était de demander la carte de résidence familiale pour les Marocaines fraîchement mariées afin de régulariser leur situation. C’est à ce moment que les autres membres du réseau entraient en scène dont la mission était de falsifier des documents officiels, notamment des contrats de travail ou fiches de paie.

…qui divorçait pour se remarier avec une autre Marocaine !

L’enquête des policiers a commencé dès qu’ils se sont rendus compte que le nombre de demandes de cartes de résidence avait soudainement augmenté dans la région. Au fil de l’investigation, ils ont également découverts que dès que certaines Marocaines obtenaient leur carte de résidence, elles divorçaient et l’Espagnol se remariait avec une autre Marocaine trouvée par le cerveau, pour lui régulariser à son tour sa situation.

On ne sait pas pour le moment ce que risquent les 4 membres du réseau démantelé. Un autre réseau similaire, cette fois-ci entre des femmes d’Amérique du Sud et des Espagnols a été également démantelé.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *