Erdogan : La Russie commet une grave erreur en Syrie

Erdogan : La Russie commet une grave erreur en Syrie

La Russie commet une grave erreur en Syrie où son intervention n’est acceptable en aucune façon par la Turquie , a déclaré à la presse, dimanche, le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour une visite en France.

La Russie, qui a commencé mercredi dernier les frappes aériennes pour soutenir le régime du président Bachar al-Assad, affirme que ces raids visent uniquement le groupe extrémiste de l’Etat islamique (EI) et les groupes terroristes affiliés mais les pays occidentaux, la Turquie et les pays du Golfe accusent Moscou de cibler l’opposition modérée au régime d’Assad et d’avoir fait des victimes parmi les civils.

Les actions de la Russie et sa campagne de bombardements en Syrie sont inquiétantes et totalement inacceptables , a relevé le chef de l’Etat turc. Ces frappes aériennes vont isoler la Russie dans la région et dans le temps , a-t-il affirmé.

Non seulement la Russie mais également l’Iran défend le régime d’Al-Assad qui terrorise la Syrie , a indiqué le président Erdogan, soulignant que les pays qui coopèrent avec ce régime seront responsable de leurs actions .

La Turquie, qui partage 900 kilomètres de frontières avec la Syrie et accueille deux millions de réfugiés, craint de payer le prix de ces frappes .

Samedi, M.Erdogan a appelé le président russe Vladimir Poutine à reconsidérer les frappes menées en Syrie , ajoutant qu’il va lui exprimer ma tristesse à ce sujet .

Le président Erdogan effectuera, à partir de dimanche, des visites en France, en Belgique et au Japon.

Selon le service de presse de la présidence turque, le chef de l’Etat participera dimanche à Strasbourg à la réunion d’unité nationale contre le terrorisme et rencontrera des ressortissants turcs avant de se rendre à Bruxelles pour sa première visite d’Etat en Belgique à l’invitation du Roi Philippe.

M. Erdogan rencontrera le Roi Philippe avec lequel il inaugurera le Festival Europalia de Cultures et d’Arts , dont la Turquie est l’invité d’honneur, et le Premier ministre belge Charles Michel pour discuter des relations bilatérales.

Il aura aussi des entretiens à Bruxelles avec les présidents du Conseil européen Donald Tusk, du Parlement européen Martin Schulz et de la Commission européenne Jean-Claude Juncker notamment sur la crise des réfugiés syriens et l’ouverture de nouveaux chapitres dans le cadre de négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE.

Le chef de l’Etat turc bouclera sa tournée par le Japon où il rencontrera l’Empereur Akihito et le Premier ministre Shinzo Abe.

Mots Clefs:
Daech

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *