Égypte : Mohamed Badie et 13 dirigeants des Frères musulmans condamnés à mort

Égypte : Mohamed Badie et 13 dirigeants des Frères musulmans condamnés à mort
Un tribunal égyptien a confirmé samedi 11 avril la condamnation à mort prononcée en mars par le tribunal de Gizeh, au sud-ouest du Caire, à l’encontre de quatorze dirigeants des Frères musulmans, dont leur guide suprême Mohamed Badie. Deux parmi eux sont en fuite et ont été condamnés par contumace.

 
Les quatorze coupables sont accusés de « planification de recours à la force contre l’Etat » et condamnés pour « incitation au chaos et à la violence ».
 
Dans la même affaire, 34 autres personnes, dont 11 par contumace, ont été condamnées à la prison à vie, soit 25 années de détention. Parmi ces personnes, on trouve l’ancien porte-parole du parti des Frères Musulmans Gehad Haddad ainsi que le jeune citoyen égypto-américain Mohamed Soltan, détenu depuis août 2013 et actuellement en grève de la faim.
 
Les condamnés peuvent néanmoins faire appel devant le plus haut tribunal civil du pays.
 
Depuis la destitution du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, par l’armée le 3 juillet 2013, ses partisans sont devenus la cible d’une répression policière qui a fait des centaines de morts, et les autorités sont accusées d’instrumentaliser la justice dans leur lutte contre les islamistes.
 
Depuis juillet 2013, des centaines de partisans de Mohamed Morsi ont été condamnés à mort lors de procès de masse expédiés en quelques minutes, et quinze mille autres ont été arrêtés. Ces procès et leurs jugements ont été sévèrement condamnés par la communauté internationale. 

À propos Boughanbour Salma

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *