Egypte : La rechute de 30 Janvier

Egypte : La rechute de 30 Janvier

Rien a changer dans l’Egypte, la réalité est encore douloureuse, de manière qu’on ne constate jusqu’ici que le sang clairsemé partout dans notre pays, mais, rien à dire puisque les hypocrites ont réussi à manipuler les événements historiques de telle façon que ce peuple est encore souffre des confrontations sanglantes, des scènes tragiques et des massacres militaires jusqu’à ce jour.

Les victimes se baissent le jour après l’autre, le délinquant est absent, et malheureusement la responsabilité se pèse sur le peuple uniquement. A chaque fois les personnes et les partis se changent mais la mauvaise action reste toujours la même de telle manière qu’on interroge de façon très banale : Pourquoi le monde qui nous entoure avance rapidement ? C’est normal qu’il n’y ait aucune réponse tant qu’on adore la corruption et ses copains, et tant qu’on reste silencieux afin de préserver ce désir éternel de rester.

Le statu quo n’est pas compliqué et il n’a pas besoin beaucoup d’analyse politique ou des conversations, car la scène politique en Egypte est devenue plus sombre et très absurde. Nous sommes victimes des idées primitives que ne veulent pas l’avancement régulier de l’Etat notamment après l’union des forces de la contre-révolution, menée par le «militaire» ; et sur tout la bénédiction des différents composants de l’état tel que qui sont alliés afin de fausser la réalité , de retourner le pays en arrière et de revenir tout simplement au point zéro.

En ce moment là, la vérité se dévoile pour le peuple de façon qu’on a découvert que le président élu d’une manière légitime, n’avait pas une chance avec ces bataillons qui sont systématiquement secrets, dont nous avons vu, comment ils sont bien planifiées dans tous les domaines et les différents secteurs, afin de faire un coup militaire et de débarrasser la révolution de 25 Janvier qu’elle est pour eux un cauchemar gênant.

Cette révolution depuis son lancement, est exposée à des enlèvements en utilisant tous les trucs, mais avec regret « notre mémoire est faible » car depuis la décision de dissoudre le Parlement et l’émission de la Déclaration constitutionnelle CMOS, qui a dépouillé le président de la plupart de ses pouvoirs en les donnant au conseil militaire et en dotant la police et le renseignement militaire le droit de fonctionnaires judiciaires pour les civils. Depuis lors, nous sommes confrontés à des tentatives d’avortements de chaque événement démocratique et légitime, de façon que nous nous sommes retrouvés après tous ces efforts et ces énormes réalisations acquis – c’est à dire « la Constitution»

– à une situation désespérée dans laquelle nous vivons aujourd’hui dès le coup militaire. En effet, il est devenu clair alors que nous ne gagnons pas de notre révolution que le nom de la démocratie seulement. La continuité de cette manipulation menace la sécurité des personnes et l’avenir de la nation puisqu’ on a oublie la résolution de problème du «barrage éthiopien», et même on a négligé l’incitation de la droite israélienne à saboter Sinaï.

Nous ne devons pas bavarder ou bien rester les bras croisés car les masques sont dévoilés maintenant, de manière que la foule doit prendre une position décisive ; elle doit protester pacifiquement et lutter contre cette corruption vu que nous vivons aujourd’hui en dehors des cadres constitutionnels, et puisque les élections ont lieu à la lumière des annonces constitutionnalité que doivent donner les grandes puissances aux militaires.

Le ralentissement des rebelles va entraver le processus démocratique et ces victimes vont assumer la responsabilité trop tard.
En effet, ils doivent protester immédiatement afin de retourner l’armée à leurs casernes ou bien ils perdront les positions politiques et morales et ils seront accusés de procéder à l’élimination de la révolution, qui a coûté la vie à plus de 1.000 martyrs.

Tout le monde doit savoir que la démocratie est incompatible avec la règle de l’armée, et cela a été démontré dans l’expérience de la Turquie en 1980 et de l’Algérie en 1992…et personne ne veut pas la restitution de ces expériences encore!

Cela ne nie pas qu’on doit punir Les Frères Musulmans et qu’on doit leur demander de corriger ses erreurs car le concept de rechute n’est pas liée uniquement des guerres militaires ou de degrés de la force ou de faiblesse, ou de grand nombre d’armes ou encore de la défaite ou la victoire, mais il est liée plutôt de changement des principes et des valeurs et il exige qu’on plie à la volonté de peuple .

Mes félicitations les faiseurs de ce coup militaire de cette rechute, et soyez sure qu’on va battre pour la moralité et pour la liberté car on n’accepte pas les insultes, et finalement la légitimité restera et vous serez disparus.

Mots Clefs:
Algérie

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *