Egypte : La justice abandonne les charges de meurtre contre Moubarak

Egypte : La justice abandonne les charges de meurtre contre Moubarak

La justice égyptienne a abandonné samedi les charges de complicité de meurtre qui visaient l’ancien président Hosni Moubarak accusé d’avoir donné l’ordre de tirer sur les manifestants qui réclamaient son départ en 2011.

L’ex-raïs ainsi qu’un ancien ministre du Pétrole ont par ailleurs été acquittés des charges de corruption qui les concernaient pour avoir autorisé des exportations de gaz vers Israël.

D’autre part, l’ancien ministre de l’Intérieur Habib el Adli et six conseillers ont été acquittés des accusations de complicité de meurtre de manifestants en 2011, lors des grands rassemblements qui avaient conduit à la chute du régime de Moubarak.

Les accusations pesant contre Alaa et Gamal Moubarak ont été abandonnées en raison de la prescription des faits.

Une partie des accusations de corruption contre M. Moubarak portait sur une affaire de vente de gaz naturel égyptien à Israël, qui se serait faite en dessous des prix du marché.

Plus de 846 personnes ont été tuées durant le soulèvement populaire de 2011 qui a duré 18 jours et durant lequel les manifestants réclamant le départ de Hosni Moubarak ont affronté la police et brûlé des postes de police, la brutalité policière et les abus des forces de sécurité étant l’une des causes de la révolte

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *