Egypte : 30 manifestants condamnés à 3 ans et demis de prison

Egypte : 30 manifestants condamnés à 3 ans et demis de prison

Trente partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi ont été condamnés dimanche en Egypte à trois ans et demi de prison pour avoir participé en février à une manifestation violente, a-t-on appris de source judiciaire.

Depuis que l’armée a destitué M. Morsi début juillet, policiers et soldats répriment dans le sang les manifestations de ses partisans, une campagne qui s’est soldée par plus de 1.400 morts et 15.000 arrestations.

En outre, les procès de masse de pro-Morsi se multiplient et plus de 500 ont déjà été condamnés à mort à l’issue d’un jugement expéditif, tandis que la quasi-totalité de la direction des Frères musulmans, dont M. Morsi lui-même, encourent la peine de mort dans de multiples affaires.

Dimanche, les trente accusés qui ont comparu au Caire devaient répondre de leur participation en février à une manifestation devant la Haute cour de justice dans la capitale égyptienne.

Ils ont été condamnés à trois ans et demi de prison pour « émeutes », « violences », « entrave à la circulation » et « appartenance à une organisation terroriste », une référence aux Frères musulmans déclarés fin décembre « terroristes » en Egypte.

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *