Deux éléphants abattus par des braconniers armés de fusils AK-47

0 commentaires, 24/07/2012, Par , Dans Flash

Cinq braconniers armés de fusils d’assaut AK-47 ont abattu deux éléphants et pris leurs défenses dans le comté de Taita-Taveta relevant de la province cotière du Kenya, a indiqué lundi le Service kenyan de la faune (KWS).

Les deux éléphants ont été tués dans l’un des endroits les plus notoires pour les activités de braconnage, ce qui porte à sept le nombre total d’éléphants abattus dans la région depuis le début de l’année, a précisé KWS, notant qu’une équipe spéciale de la ville d’Isiolo (285 Km au nord de Nairobi) soutenue par des dizaines de gardes a lancé une chasse à l’homme pour arrêter les braconniers et les traduire devant la justice.

Le Service kenyan de la faune a de même souligné avoir arrêté trois suspects, qui auraient tué trois jeunes éléphants dans le Mara, en possession de six défenses d’éléphants d’une valeur de 2,2 millions de shillings. La police a également récupéré des photos d’éléphants et une substance toxique qui a été utilisée pour tuer les animaux, précise-t-on.

La semaine dernière, les douanes thaïlandaises ont saisi près d’une demi-tonne d’ivoire, dont de nombreuses défenses entières, dans des caisses en provenance du Kenya, lors d’un controle de routine à l’aéroport de Bangkok. « 158 pièces d’ivoire, pesant 456 kg ont été trouvées dans six caisses en bois », a précisé Tawal Rodjit, un responsable des douanes de l’aéroport Suvarnabhumi.

La convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites) a prohibé le commerce international de l’ivoire en 1989, même si elle a fini par autoriser, à partir de 1997, les pays d’Afrique australe à procéder à quelques ventes ponctuelles.

Mots Clefs:
justice

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *