Desertec quitte la Dii (Desertec Industrial Initiative)

Desertec quitte la Dii (Desertec Industrial Initiative)
0 commentaires, 01/07/2013, Par , Dans Economie

Le projet géant d’énergie verte en Afrique et au Moyen-Orient Desertec a annoncé lundi sa rupture avec le consortium industriel dont il était partenaire depuis le début de l’aventure en 2009.

La fondation Desertec, qui s’est fixée pour mission la création d’ici 40 ans d’un vaste réseau d’installations solaires et éoliennes en Afrique du nord et au Moyen-Orient, va quitter le consortium Dii, selon un communiqué lundi. Celui-ci regroupe un certain nombre d’industriels, parmi eux les allemands EON et RWE, mais aussi Deutsche Bank, ou encore le français Saint-Gobain et les italiens Enel et Terra.

Dii (Desertec Industrial Initiative) avait été créé en même temps que la fondation Desertec pour favoriser la réalisation de projets. A ce jour Desertec, qui a pour vision de fournir à terme 20% de l’électricité consommée en Europe, est encore balbutiant en termes d’avancées concrètes. Deux projets sont en cours de réalisation au Maroc.

Ceux-ci ne sont pas menacés par la rupture annoncée lundi, a précisé à l’AFP le chef de la fondation Desertec, Thiemo Gropp.

« Desertec reste actif », a-t-il ajouté, « cela va continuer ». La fondation « est en permanence à la recherche de nouveaux partenaires », a-t-il précisé.

Dans son communiqué, Desertec précise qu’il pourrait à terme travailler à nouveau avec Dii. Ce sont des disputes internes au sein de Dii, préjudiciables à son image, qui ont conduit Desertec à s’en séparer pour le moment, a expliqué M. Gropp.

Ces derniers mois Dii avait déjà perdu deux de ses sociétaires, les allemands Siemens et Bosch, en parallèle de leur retrait du solaire.

De manière générale les changements politiques dans le monde arabe, la crise économique et l’effritement des soutiens politiques au projet ont freiné les ardeurs de Desertec, qui avait pourtant été lancé en grande pompe à l’époque.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *