Des islamistes russes protesté contre un concert d’ Elton John

Des islamistes russes protesté contre un concert d’ Elton John

Des islamistes russes ont protesté contre un concert samedi au Tatarstan (région de la Volga) du chanteur britannique Elton John, ouvertement gay, en le qualifiant de « sodomite », et ont menacé les autorités locales de représailles, a indiqué le site islamiste Kavkazcenter.

« Nous autres moudjahids de l’émirat Boulgaristan (nom donné au Tatarstan par les islamistes, ndlr) proposons à soi-disant +gouvernement du Tatarstan+ de revenir sur le droit chemin », ont-ils écrit dans une lettre, publiée par Kavkazcenter.com.

« Si vous croyez que tout vous est permis, vous vous trompez (…). Si le sodomite Elton John ose venir sur le territoire de l’émirat, vous devez peut-être vous attendre à des surprises », ont souligné les islamistes.

La pop star britannique doit donner samedi soir un concert à Kazan, la capitale du Tatarstan où est établie une importante communauté musulmane.

Vendredi, l’imam d’une mosquée à Kazan a déjà appelé les croyants musulmans à empêcher l’arrivée dans cette ville d’Elton John qui va selon lui « appeler publiquement à la propagation de la sodomie au Tatarstan et apporter son soutien aux sodomites locaux ».

Elton John, 66 ans, doit se produire à Kazan après avoir déjà donné vendredi soir un concert à Moscou au cours duquel il a vivement dénoncé la loi russe « inhumaine » réprimant la « propagande » de l’homosexualité.

La star a dédié son concert à Vladislav Tornovoï, un homme de 23 ans torturé à mort en mai dernier à Volgograd, dans le sud-ouest de la Russie, apparemment pour son homosexualité.

Le crime particulièrement sordide avait provoqué l’émotion de la communauté gay et des défenseurs des droits des homosexuels.

Elton John est la première star occidentale du showbiz connue pour son soutien appuyé aux droits des homosexuels à se produire en Russie depuis que le président Vladimir Poutine a promulgué en juin une loi interdisant la « propagande » de l’homosexualité devant les mineurs.

Des défenseurs des droits de l’homme et de la communauté homosexuelle critiquent vivement ce texte dont la rédaction imprécise pourrait selon eux être utilisée pour interdire tout événement organisé par des homosexuels.

L’homophobie est exprimée souvent ouvertement en Russie. L’homosexualité y a été considérée comme un crime jusqu’en 1993, puis comme une maladie mentale jusqu’en 1999.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *