Des députés veulent savoir si Eric Gerets paie effectivement ses impôts

Des députés veulent savoir si Eric Gerets paie effectivement ses impôts
0 commentaires, 13/08/2012, Par , Dans Sport

Une commission de députés marocains s’est penchée en fin de semaine sur la comptabilité de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour vérifier si le sélectionneur national, le Belge Eric Gerets, paie bel et bien ses impots au Maroc, a-t-on appris dimanche auprès de cette instance.

« La Commission des secteurs sociaux relevant de la Chambre des députés a effectué jeudi une mission exploratoire pour vérifier le paiement des impots » d’Eric Gerets par la FRMF, a indiqué la même source.

Cette mission a été confirmée dimanche à l’AFP par le chef de cette commission parlementaire, Abdellatif Mirdass.

« Nous avons eu des discussions avec le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri, et son instance nous a fourni des documents attestant le paiement à la source des impots d’Eric Gerets pour les années 2010, 2011 et 2012″, a déclaré Abdellatif Mirdass.

Ce dernier a précisé que la commission a toutefois réclamé de la FRMF de lui fournir dans les jours qui viennent une attestation mentionnant le « pourcentage exact de l’impot payé par rapport au salaire » mensuel du sélectionneur national.

« Nous sommes tranquilles, tout s’est bien passé », a déclaré pour sa part à l’AFP un membre de la FRMF, laissant entendre que cette dernière paie bien à la source les impots d’Eric Gerets.

Au début de 2012, le sélectionneur belge avait été au centre d’une polémique, des partis politiques et la presse ayant appelé les autorités à préciser le montant de son salaire mensuel, chose qu’ils n’ont pas encore faite, arguant une « clause de confidentialité » liant Gerets à la FRMF.

Selon un relevé bancaire piraté par des hackers et publié dernièrement par certains journaux marocains, Eric Gerets toucherait un salaire mensuel de 270.000 dirhams (245.00 euros).

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser un commentaire