Des colons juifs extrémistes auteurs d’actes de vandalisme sur un cimetière et un monastère d’Al-Qods occupée

Des colons juifs extrémistes auteurs d’actes de vandalisme sur un cimetière et un monastère d’Al-Qods occupée

Des inscriptions anti-chrétiennes, attribuées à un groupe d’extrémistes de la colonisation, ont été découvertes mercredi matin dans un monastère et un cimetière d’Al-Qods.

Des graffitis insultants envers Jésus Christ ont été inscrits « en hébreu sur les portes du cimetière arménien, ainsi que sur (les murs) d’un monastère appartenant à l’Eglise grecque-orthodoxe. De même, les pneus de trois voitures ont été crevés près du monastère, a indiqué une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri.

Des colons juifs extrémistes mènent depuis des années une politique dite du « prix à payer », consistant à se venger des décisions gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens et des militants pacifistes israéliens.

La porte-parole a précisé qu’une voiture avait été incendiée et les graffitis « le prix à payer » et « joyeuses fêtes » avaient été apposés -en allusion à la fête juive de Hanouka, célébrée cette semaine- au cours d’une troisième attaque dans le village de Choukba, en Cisjordanie, près de Ramallah.

Elle a ajouté que la police enquêtait sur les trois attaques.

« C’est la septième fois que cela arrive », a déclaré le père Claudius, l’abbé du monastère.

Malgré les condamnations systématiques de tels actes par les autorités israéliennes, leurs auteurs sont rarement appréhendés et traduits en justice.

En novembre, la police israélienne a annoncé conduire depuis plusieurs mois « des enquêtes poussées au sujet des auteurs de crimes idéologiquement motivés ».

Lundi, des inconnus avaient barbouillé des graffitis hostiles à l’islam et favorables aux colons sur les murs d’une mosquée de Cisjordanie.

Mots Clefs:
justice

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *