Des chercheurs marocains appellent à la création de lobbies marocain au Etats Unis

Des chercheurs marocains appellent à la création de lobbies marocain au Etats Unis
0 commentaires, 27/06/2013, Par , Dans Politique

Les participants à un colloque organisé, mardi à Rabat, sous le thème  »les relations Maroc-Etats-Unis : réalité et nouvelles options », ont mis l’accent sur la nécessité de saisir les occasions offertes pour former des lobbies capables de servir les intérêts du Maroc aux Etats-Unis.

Les intérêts du Maroc doivent être défendus auprès des sphères de prise de décisions et de l’opinion publique américaines, notamment à travers l’ouverture sur les médias et les organisations influentes en matière d’élaboration des conceptions stratégiques aux Etats-Unis, ont-ils souligné lors de cette rencontre, initiée par l’Observatoire d’analyses politiques en collaboration avec le Centre de communication interculturelle.

Ainsi, le directeur du Centre de communication interculturelle, Abdelhay El Moudden, a insisté lors de cette rencontre animée par l’universitaire marocain Adil Moussaoui, sur l’importance de la formation de lobbies compte tenu de leur rôle et de leur poids dans l’influence des politiques américaines, ce qui servira de facto les intérêts du Maroc aussi bien aux Etats-Unis qu’à l’échelle internationale.

La réalité des relations entre le Maroc et les Etats-Unis doit faire l’objet d’un suivi à l’échelle de l’action quotidienne, a-t-il estimé, faisant observer que les relations des USA avec les autres pays se distinguent par l’existence d’une multitude de conceptions stratégiques reflétant la présence, sur le terrain, de divers acteurs ayant chacun sa propre vision. Dès lors, estime cet académicien, l’un des grands défis qui se posent au royaume, en ce sens, est de savoir se positionner en tant qu’acteur influent en mettant à profit ces diverses conceptions.

Pour sa part, l’universitaire et ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a relevé que le processus des relations maroco-américaines n’a pas donné lieu, au fil des ans, à « de véritables relations stratégiques et équilibrées », notamment dans les domaines politique et économique.

M. Haddad a, à cet égard, plaidé pour des « relations permanentes » de coopération avec les acteurs principaux influents sur la prise de décision américaine, notamment les médias et les groupes de pression, soulignant que l’élite de la diaspora marocaine aux Etats-Unis est capable d’influer sur l’opinion publique américaine et servir ainsi les intérêts du Maroc.

De son côté, l’universitaire Ismaïl Katrab a rappelé le processus de coopération maroco-américain dans les domaines politique et économique, estimant que les relations entre les deux pays doivent être approchées à travers « une politique d’intérêts » qui influe sur la prise des décisions politiques, tout en s’appuyant sur des lobbies oeuvrant en faveur des causes nationales ».

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *