Des cartes grises en moins de 20 jours avant juin

Des cartes grises en moins de 20 jours avant juin

Bonne nouvelle pour les demandeurs de carte grise électronique. «D’ici le mois de juin, ils pourront l’obtenir en moins de 20 jours».

Cette durée a été précisée par Aziz Rebbah, ministre de l’équipement et du transport, en répondant, mardi 7 février, à une question orale posée par un conseiller à la deuxième Chambre dans le cadre de la session d’automne.Une bonne initiative qui tombe à point nommé du moment qu’elle coïncide avec la Journée nationale de la sécurité routière célébrée le 18 février de chaque année. Le ministère a pris cette mesure pour pallier le retard accusé, au niveau local, en matière de traitement des dossiers relatifs à la carte grise avant d’être soumis à l’administration centrale afin de les remettre au citoyen au niveau local.

A ce propos, une réunion  sur la détermination de la durée qu’il faut pour produire ce document a été tenue, selon le ministre, avec la société délégataire «Assiaqa Card», chargée de la production des nouveaux titres électroniques et créée par le groupement franco-marocain Sagem-M2M-Attijari Capital Risque. Parallèlement, M. Rebbah a exprimé, devant le Parlement, sa volonté de concrétiser, en accord avec la société délégataire, l’engagement pris par celle-ci de délivrer 13 millions de cartes (Voir encadré en page 5).

A cet égard, le ministre a précisé qu’«il s’est avéré que cet engagement n’a pas été respecté. Prétexte avancé par la société :  le programme n’a pas reçu un grand nombre de cartes». De surcroît, le ministre a prévu la création de dossiers communs. Une opération consistant à autoriser les auto-écoles à rassembler les dossiers relatifs à la demande de carte grise pour les délivrer au centre d’immatriculation. A leur tour, les auto-écoles se chargeront de livrer cette carte grise aux citoyens. Ceci étant, le ministre de l’équipement et du transport a également précisé qu’un comité se penche sur ce dossier.

De même, un groupe central fait actuellement une tournée au niveau des centres pour aboutir à une issue du problème. Outre ces mesures, M. Rebbah a indiqué que son action abondera dans le sens d’amélioration du mode de paiement en recourant aux banques. De plus, le ministère dont il est chargé œuvre pour le renouvellement du système informatique de par la bonne coordination qu’il assure entre les niveaux local et central. Par ailleurs, le ministre a affiché, dans sa réponse, son intention de lancer une opération au profit des Marocains résidant à l’étranger.

Ainsi, nos concitoyens pourront lancer le processus de préparation de leurs papiers en formulant une demande à partir de leurs pays de résidence respectifs de manière à ce que ces documents leur soient fournis à l’arrivée au Maroc. Chose qui leur épargnera de longs moments d’attente. A l’issue de son intervention, M. Rebbah a formulé son engagement d’améliorer plusieurs prestations avant le mois de juin. Alors chose promise, chose due!

Mots Clefs:
Maroc

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *