Quatre maisons palestiniennes détruites par les colons israélien

Quatre maisons palestiniennes détruites par les colons israélien

Quatre maisons palestiniennes construites sans permis israélien ont été détruites lundi à Jérusalem-Est par les autorités israéliennes, selon les habitants et la police.

Au total, 20 personnes habitaient dans ces quatre bâtiments, dont deux situés dans le quartier d’Issawiyeh et deux à Beit Hanina, ont indiqué les familles concernées.

Ces bâtiments étaient visés par des ordres de démolition, faute de permis, a précisé une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri, soulignant qu’il n’y avait pas eu d’incident lors de leur démolition.

Le gouverneur palestinien de Jérusalem, Adnane al-Husseini, a dénoncé « une intention d’isoler ces zones » du reste de Jérusalem-est, dans une déclaration à la radio officielle Voix de la Palestine.

« Un tiers des bâtiments à Jérusalem-Est sont menacés de démolition par Israël », a-t-il affirmé, déplorant par ailleurs un projet de route coupant le quartier de Beit Safafa.

La Cour suprême d’Israël a rejeté dimanche le recours des habitants de ce quartier palestinien contre le plan de construction d’un tronçon reliant une autoroute périphérique de Jérusalem à la route menant au bloc de colonies du Goush Etzion, en Cisjordanie occupée.

En 2013, Israël a détruit 99 constructions appartenant à des Palestiniens à Jérusalem-Est, provoquant le déplacement de 298 personnes, selon les statistiques du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha).

Les Palestiniens de Jérusalem-Est et les ONG de défense des droits de l’Homme accusent les autorités israéliennes de n’y délivrer des permis de construire que de manière très restrictive, obligeant les habitants à bâtir sans autorisation.

Israël a proclamé l’ensemble de Jérusalem sa capitale « éternelle et indivisible », alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est, occupée et annexée depuis 1967, la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *