Démenti des informations sur l’augmentation des indemnités des membres de la Chambre des représentants

Démenti des informations sur l’augmentation des indemnités des membres de la Chambre des représentants

Le bureau de la Chambre des représentants « a démenti catégoriquement » les informations et déclarations véhiculées par certains médias au sujet d’ « une décision supposée relative à l’augmentation des indemnités des membres de la Chambre », qualifiant de « dénuée de tout fondement » la teneur de telles informations.

Dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP, le bureau souligne que les délibérations qui se sont déroulées à son niveau, au sujet de la qualification de l’institution et la promotion des conditions de travail des député(e)s se sont articulées fondamentalement sur la mise à disposition des moyens à même de garantir aux membres de la Chambre l’accomplissement, dans les meilleures conditions, des missions constitutionnelles qui leur sont dévolues et ce, en ayant en vue les standards internationaux adoptés dans ce domaine et les pratiques pertinentes en matière d’action parlementaire au niveau mondial.

L’élargissement des attributions de la Chambre dans le cadre de la nouvelle constitution et les attentes nourries par la société envers l’institution législative, conjuguées à la volonté des député(e)s d’inaugurer une étape différente dans l’action parlementaire, empreinte de disponibilité totale dans l’exercice du mandat, d’assiduité et de professionnalisme dans le travail, exigent la garantie de conditions minimales de travail au service de l’intérêt général et ce, en fidélité aux engagements envers le corps électoral, ajoute la même source.

Il est précisé, à cet égard, selon la même source, que « dans le cadre d’une approche globale et d’une stratégie exempte de toute vision politicienne étriquée, et dans le but d’accompagner les nouvelles missions de l’institution, le bureau s’est attaché à examiner les options convenables depuis le début de la législature, en vue d’améliorer les conditions de travail des député(e)s au niveau du transport et de l’hébergement, durant l’exercice de leur mission parlementaire, tant au sein des commissions parlementaires que lors des séances plénières. Le bureau indique que cette étude n’a jusqu’alors débouché sur nulle conclusion ou décision prise à son niveau.

Le bureau de la chambre des représentants explique que « les crédits alloués à cette fin sont inscrits dans le cadre du budget de la Chambre pour l’année 2012, au même titre qu’ils sont repris dans le projet de budget 2013 », considérant que ces crédits ne sont qu’un instrument pour mettre en oeuvre cette approche globale pour la promotion de l’action parlementaire et des conditions générales qui s’y rapportent.

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *