Démantèlement par la BNPJ d’une bande criminelle présumée impliquée dans des agressions armées contre les personnes et le trafic de stupéfiants

Démantèlement par la BNPJ d’une bande criminelle présumée impliquée dans des agressions armées contre les personnes et le trafic de stupéfiants

Une bande criminelle présumée impliquée dans des agressions armées contre les personnes et dans le trafic de stupéfiants et d’armes à feu, outre le vol avec violence a été démantelée dans la régions de Nador suite à des investigations menées par la Brigade nationale de la police judiciaire en coordination avec la direction générales de la surveillance du territoire national, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Ce coup de filet est intervenu suite à la recrudescence d’agressions aux armes à feu, vols et enlèvements qui ont provoqué l’émoi de la population dans la région, a précisé le communiqué.

Les membres de cette bande criminelle, qui s’adonnaient au trafic international de chira (résine de cannabis) et cocaïne, drogue qu’ils font introduire au Maroc via Melilla, sont soupçonnés d’avoir commis plusieurs agressions armés selon le mode opératoire de la mafia ainsi que l’élimination physique d’un citoyen marocain, vol qualifié, trafic de voitures volées et d’armes de chasse.

Les investigations menées dans cette affaire ont conduit à l’arrestation d’une partie des membres de cette bande et la saisie d’armes à feu détenues sans autorisation et d’armes blanches, dont plusieurs sabres, en plus d’une bombe lacrymogène et d’un lot de cartouches de calibre 12 mm. De même il a été procédé à la saisie de véhicules en situation irrégulière et d’une quantité de chira et de plusieurs autres objets volés, précise le ministère.

L’enquête a également permis d’identifier un individu de nationalité espagnole (originaire du Maroc) soupçonné d’avoir approvisionné les membres de cette bande en armes à feu qu’il fait introduire au Maroc à travers la ville occupée de Melilla.

Les recherches se poursuivent pour appréhender les autres membres de cette bande en vue de les présenter à la justice et ce dès achèvement des investigations menées sous la supervision du parquet général.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *