Démantèlement en Espagne d’un réseau chinois de proxénétisme et de trafic de drogue

0 commentaires, 07/10/2012, Par , Dans Flash

Un réseau de proxénétisme chinois opérant dans plusieurs villes d’Espagne et impliquant des femmes venues de la Chine, a été démantelé par la police espagnole, a-t-on indiqué, dimanche, de sources policières.

Lors de cette opération dite « Triada », un total de 39 personnes, d’origine chinoise, ont été interpellées pour proxénétisme, traite d’êtres humains, trafic de drogue et blanchiment d’argent, selon un communiqué de la police espagnole.

Les membres du réseau opéraient dans les provinces de Valence, Alicante, Madrid, Saragosse et Tenerife, précise-t-on de mêmes sources.

Les femmes chinoises, introduites en Espagne avec des visas touristes falsifiées, avec des promesses de travail dans le pays ibérique, étaient obligées de pratiquer la prostitution et reverser une partie de leur gain pour rembourser la dette envers les membres de ce réseau.

Selon l’enquête policière, qui a duré près d’un an, les membres du réseau amenaient ces femmes depuis la Chine pour être exploitées ensuite dans près de vingt maisons aménagées dans différentes villes espagnoles.

Une fois arrivées en Espagne, ces femmes se voient confisquées leurs passeports et contraintes ensuite, durant au moins une année, de pratiquer ce métier pour pouvoir payer une dette au réseau estimée à environ 14.000 euros chacune, ajoute la même source.

Lors des perquisitions effectuées dans les domiciles des mis en cause, la police a saisi des armes à feu, des doses différentes de drogues dures, achetées surtout aux Pays-Bas, ainsi qu’une somme de 25.000 euros .

La police a découvert également que les membres de cette organisation ont transféré en Chine près de 7 millions d’euros, au cours des six derniers mois, fruits de leurs activités illicites.

Un total de 32 femmes victimes de cette exploitation ont été libérées par la police, souligne-t-on de mêmes sources.

Mots Clefs:
Drogue

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *