Démantèle d’une cellule terroriste en relation avec le Mossad Israélien

Démantèle d’une cellule terroriste en relation avec le Mossad Israélien
0 commentaires, 02/06/2013, Par , Dans Couverture, Monde

L’Iran a démantelé un « réseau terroriste » lié au service des renseignements israélien Mossad ayant pour objectif de perturber la prochaine élection présidentielle, a affirmé dimanche un média officiel iranien, citant un rapport des services secrets.

« Le ministère des Renseignements a identifié et arrêté les membres de ce réseau terroriste et confisqué leur dépot d’armement », a indiqué la radio-télévision Irib sur son site internet, en se basant sur des déclarations du ministère des Renseignements iranien.

Le site de la chaîne a indiqué que le groupe était composé de 12 personnes mais n’a précisé ni la date des arrestations ni les noms de ces personnes. Irib a cependant ajouté que le dirigeant de cette cellule était originaire « d’un pays arabe régional », sans préciser de quel pays il s’agissait.

L’Iran s’apprête à tenir la première présidentielle depuis les manifestations qui ont été durement réprimées par les autorités, à la suite de la réélection controversée du président sortant Mahmoud Ahmadinejad en 2009.

L’Iran accuse Israël et les Etats-Unis de mener une campagne meurtrière de sabotage contre son programme nucléaire et a annoncé une série d’arrestations d’agents présumés au cours des dernières années.

Téhéran a notamment accusé les services de renseignement israéliens et américain d’être derrière les attentats qui ont coûté la vie à plusieurs scientifiques nucléaires iraniens ces dernières années.

Le rapport iranien cité dimanche par Irib affirme que le réseau arrêté prévoyait de « mener des attaques terroristes avant et surtout le jour du scrutin », ainsi que de « créer des division ethniques et confessionnelles » dans certaines régions troublées du pays.

Selon la même source, le réseau a déjà « touché plusieurs cibles dans une ville » et « son responsable principal était en contact avec un quartier général basé en Grande-Bretagne ».

Le mois dernier, la République islamique a affirmé avoir condamné à mort deux Iraniens pour espionnage au profit d’Israël et des Etats-Unis.

Les grandes puissances soupçonnent l’Iran de chercher à fabriquer avec l’uranium enrichi l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que dément Téhéran.

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *