Défection en Turquie de deux nouveaux généraux de l’armée régulière syrienne

0 commentaires, 04/01/2013, Par , Dans Flash

Un groupe de 68 Syriens, comprenant plusieurs militaires, dont deux généraux, ont traversé la frontière vendredi vers la Turquie pour trouver refuge dans les camps des réfugiés installés dans le sud-est turc, a rapporté l’Agence de presse officielle turque « Anatolie ».

Parmi les militaires qui font partie de ce groupe entré par un village près de la ville de Reyhanli dans la province de Hatay (sud-est), « Anatolie » cite deux généraux, treize colonels, six lieutenants-colonels, trois majors et deux capitaines.

Ils seront transférés vers le camp d’Apaydin, qui abrite d’autres soldats syriens ayant fait défection eux aussi des rangs de l’armée régulière, a indiqué « Anatolie ».

Les camps de réfugiés syriens, installés dans le sud de la Turquie, comptent plus de 147.000 personnes, qui y ont trouvé refuge après avoir fui la répression du régime de Bachar Al Assad, selon l’Agence turque de gestion des situations d’urgence (AFAD).

Ces réfugiés, qui ont laissé un pays déchiré par des affrontements sanglants entre les forces du régime et les opposants qui réclament le départ du président Bachar Al Assad, sont accueillis dans 14 camps répartis le long de la frontière avec la Syrie, dont cinq à Hatay, deux à Sanliurfa, trois à Gaziantep et un respectivement à Kilis, Osmaniye, Kahramanmaras, Adiyaman.

Le nombre total des Syriens qui ont été accueillis en Turquie depuis le début des hostilités en Syrie en mars 2011 s’est élevé à 206.954 personnes, 59.847 d’entre eux ont choisi de rentrer chez eux, selon les dernières statistiques rendues publiques par l’AFAD, qui relève de la Primature turque.

Face à cet afflux massif des réfugiés, la Turquie, qui partage près de 900 km de frontière avec la Syrie, a demandé à plusieurs reprises une intervention de la communauté internationale, notamment les Nations-Unies, pour partager ce fardeau.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *