D’aprés Benkirane : « Tout reprend comme si de rien n’était » entre la France et le Maroc

D’aprés Benkirane : « Tout reprend comme si de rien n’était » entre la France et le Maroc

Le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane a déclaré vendredi à l’issue d’une rencontre avec le président français François Hollande que « tout reprend comme si de rien n’était » entre la France et le Maroc, après « une année un peu difficile ».

« Il s’est passé une année un peu difficile, elle est derrière nous, mais maintenant tout reprend comme si de rien n’était », a déclaré Abdelilah Benkirane dans la cour de l’Elysée à l’issue d’une rendez-vous d’une demi-heure avec François Hollande.

Jeudi, le Premier ministre marocain avait été reçu à Matignon par son homologue Manuel Valls. Plusieurs accords ont été signés à cette occasion, « dans un climat absolument amical », selon M. Benkirane.

« C’est une vue projetée sur l’avenir pour lequel on voudrait que le Maroc et la France continuent leur relations qui ont toujours été très très particulières, très positives », a-t-il dit.

La querelle entre Paris et Rabat avait débuté avec la suspension par le Maroc de toute coopération judiciaire bilatérale après qu’un juge français avait demandé en février 2014 l’audition du patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi, qui fait l’objet de plaintes à Paris pour « torture ».

En janvier dernier, la signature d’une nouvelle convention judiciaire marquait la fin de la brouille, qui avait mis à mal le « partenariat d’exception » franco-marocain. Cette convention suscite des critiques d’organisations de défense des droits de l’Homme.

Plusieurs rencontres diplomatiques, dont le sommet de haut niveau de jeudi, ont depuis janvier marqué la réconciliation.

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *