Construction d’un musée pour la préservation d’un coran vieux de mille ans

Construction d’un musée pour la préservation d’un coran vieux de mille ans

Le gouvernement chinois a alloué 4 millions de yuans (636.000 dollars) pour la construction d’un musée en vue de la préservation d’un vieux manuscrit du Coran de 1.000 ans

dans la province du Gansu (sud-ouest de la Chine).Le musée, qui s’étalera sur une superficie de 800 mètres carrés, sera équipé de salles d’exposition, de systèmes d’affichage numérique et de systèmes de surveillance, ont précisé des responsables du district autonome de Dongxiang, ajoutant que le musée utilisera des méthodes de pointe pour préserver l’ancien manuscrit et ralentir sa détérioration.

La construction du musée devrait commencer en avril et se terminer d’ici la fin de l’année.

Le manuscrit coranique, écrit en arabe et composé de 536 pages, a été découvert au district autonome de Dongxiang en 2009.

Le manuscrit a été classé comme bien culturel de classe A sous la protection nationale. Il serait l’un des premiers exemplaires du Coran au monde, a souligné l’imam Ma Qingfang, un chef religieux local.

M. Ma a indiqué avoir refusé des offres étrangères pour l’achat du manuscrit, le qualifiant du livre de l’âme du peuple de Dongxiang qui n’a pas de prix.

Selon Ma, le comté possède 46 exemplaires du Coran, ainsi que plusieurs autres livres, dont certains datent de plusieurs centaines d’années.

Le document est d’une grande importance pour l’étude de l’histoire des groupes ethniques Dongxiang, l’histoire de l’islam en Chine et la civilisation chinoise, a pour sa part souligné Chen Hailong, directeur adjoint de comté de Dongxiang.

Mots Clefs:
Islam

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *