Commerce agricole Maroc UE : Bruxelles affirmé sa volonté de résoudre les « difficultés » avec Rabat

Commerce agricole Maroc UE : Bruxelles affirmé sa volonté de résoudre les « difficultés » avec Rabat

Le commissaire européen en charge de la politique de voisinage, Stefan Füle, a affirmé mardi à Rabat sa volonté de résoudre les « difficultés » apparues entre Bruxelles et Rabat, notamment sur le commerce agricole.

M. Füle a indiqué lors d’un point de presse avec le chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar, avoir parlé avec les responsables marocains de « certaines difficultés qui ont pu apparaitre et du besoin d’un pilotage politique pour y faire face ».

Il a ajouté vouloir résoudre ces difficultés « via la négociation », en référence à de récents accrocs avec le Maroc, seul pays à disposer d’un statut avancé auprès de l’UE.

Le mois dernier, le Maroc a vivement protesté après l’annonce par Bruxelles d’une mesure de restriction des méthodes de dédouanement de produits extra-communautaires, mesure qui entrera en vigueur à l’automne et risque d’entraîner un renchérissement des fruits et légumes marocains sur le marché européen, selon Rabat.

Fin avril, la Commission a de son côté affiché son impatience sur l’entrée en vigueur d’un accord bilatéral de pêche conclu en 2013, jugeant « regrettable » « l’absence de finalisation par le Maroc de son processus de ratification interne ».

Interrogé, le ministre marocain des Affaires étrangères a estimé au contraire que ce processus suivait « naturellement » son cours.

Après l’adoption « en urgence » par le Parlement en février, « on est en train de parler de deux-trois mois », a dit M. Mezouar.

Cet accord ouvre à nouveau les eaux du royaume à 126 bateaux de pêche européens, surtout espagnols, contre le versement sur quatre ans de 40 millions d’euros.

Mots Clefs:
Maroc

À propos said boulif

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *