Changeons de comportement sur les routes », et que le Comité en charge de cela donne l’exemple !

Changeons de comportement sur les routes », et que le Comité en charge de cela donne l’exemple !

Une nouvelle Journée a été commémorée au Maroc le 18 février, avant-hier, et cette commémoration a encore ouvert l’appétit des responsables de venir déverser des flots de langue de bois, comme à chaque pareille occasion.

L’occasion, c’est la Journée nationale contre les accidents de circulation. Les ministres ont multiplié les déclarations et les autres responsables sont venus rouler des mécaniques, brandissant chiffres, statistiques et stratégies… mais les accidents continuent de se produire, et les vies d’être fauchées. Parmi les organismes qui ont produit des chiffres, avancé des solutions, prodigué des conseils, exprimé des souhaits, martelé des slogans, … le Comité national pour la prévention des accidents de circulation.

Ce Comité a été créé voici une trentaine d’années, sur simple décret. Avec le temps, il s’est muré dans ses bureaux, ne les quittant que pour aller parader dans les palaces et présenter ce qu’il appelle ses ateliers pour la sensibilisation routière. Mais à chaque recensement, les choses s’aggravent, les victimes se multiplient, en dépit des milliards dépensés chaque année et émanant des taxes imposées, en plus, sur certains documents et sur certaines institutions.

« Changeons de comportement », disent-ils… Le Comité tourne depuis autour de ce slogan, mais tourne à vide. Il semblerait que le temps est venu que le Comité change, lui, de comportement, car les accidents se multiplient, et les vies sacrifiées sont de plus en plus nombreuses…

Mots Clefs:
Maroc

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *