CHAN-2014 : Le Nigeria bat le Maroc 4 but à 3

CHAN-2014 : Le Nigeria bat le Maroc 4 but à 3
0 commentaires, 26/01/2014, Par , Dans Couverture, Sport

Le Nigeria a réalisé un authentique exploit en renversant la situation pour s’imposer face au Maroc (4-3) en quart de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2014), samedi au Cap.

Dans l’autre quart de finale disputé samedi, le Zimbabwe a créé la surprise en éliminant le Mali, l’un des favoris de la compétition, 2 à 1.

Le Zimbabwe, solide et appliqué, s’est imposé grâce à Simba Sithole (11) et Kudakwashe Mahachi (56). Le Mali a réagi tardivement par Hamidou Sinayoko (89).

Dans le premier match, les Nigérians avaient été complètement dépassés en 1re période face à la maîtrise technique et collective, ainsi que la vivacité des Marocains, jusqu’à être menés 3 à 0.

« Les Lions de l’Atlas » ont pu compter sur deux joueurs du Raja Casablanca, finaliste du Mondial des clubs en décembre dernier, pour concrétiser leur emprise sur le début de match.

C’est d’abord Mohsine Moutaouali qui ponctuait d’une balle piquée un beau mouvement collectif (33), avant d’être imité par Mouhssine Iajour, qui marquait d’un splendide coup franc enveloppé à l’entrée de la surface de réparation (37).

Le Maroc enfonçait le clou à la 40e minute, Moutaouali concluant d’un extérieur du droit une belle ouverture d’El Ouali.

A la pause, la qualification tendait les bras aux Marocains mais la 2e mi-temps allait offrir un tout autre scénario.

Le Nigeria, vexé, se déchaînait. Peu après la reprise, Ugonna Uzochukwu réduisait l’écart d’un bel enchaînement à l’entrée des 16 m (49).

Les Nigerians exerçaient un pressing haut et récupéraient beaucoup de ballons, étouffant l’adversaire.

Plus athlétiques, ils trouvaient une nouvelle fois la faille à la 55e minute, Rabiu Ali reprenant de plein fouet un ballon face à une défense adverse apathique.

Tout était à nouveau possible pour le Nigeria, qui obtenait l’égalisation à la 90e minute par le meilleur joueur du match, le virevoltant Christantus Ejike Uzoenyi, dont la frappe des 20 m se logeait dans la lucarne.

Aliyu Ibrahim Abubakar, entré en deuxième mi-temps, marquait finalement le but victorieux en prolongation (111). L’attaquant de 19 ans se montrait opportuniste sur une balle relâchée par le gardien marocain. Les « Super Eagles », revenus de loin, pouvaient enfin planer.

Les deux derniers quarts de finale, Gabon-Libye

et Ghana-RD Congo, auront lieu dimanche.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Yassine Nasim

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *