Une centaine d’immigrants clandestins passe la frontière grillagée vert l’Espagne

Une centaine d’immigrants clandestins passe la frontière grillagée vert l’Espagne

Une centaine d’immigrants clandestins ont franchi mardi matin la frontière grillagée entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla, à la pointe nord de l’Afrique, lors d’un nouvel assaut massif émaillé d’incidents qui ont fait sept blessés, a indiqué la préfecture de Melilla.

« Environ 300 immigrants subsahariens ont lancé un assaut contre la clôture de Melilla vers 6H30 (04H30 GMT). Selon les chiffres disponibles pour le moment, plus d’une centaine seraient parvenus à entrer », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

« Les assaillants sont parvenus à renverser complètement la clôture frontière et sont entrés avec une grande violence, lançant des objets contre les forces de sécurité qui tentaient de contenir l’assaut », a-t-elle ajouté.

VIDEO

« Six gardes civils ont été blessés ainsi qu’un immigrant qui souffre d’une possible fracture de la jambe après être tombé de la clôture » et qui a été hospitalisé, précise-t-elle.

Les immigrants ont été mis à disposition de la police et devraient ensuite être transférés au Centre d’accueil temporaire des immigrants (Ceti), qui abrite quasiment le double de sa capacité (480 personnes).

Melilla constitue, avec Ceuta, une autre enclave espagnole sur la côte marocaine, les deux uniques frontières terrestres entre l’Union européenne et l’Afrique.

Plusieurs tentatives de passage de migrants ont eu lieu ces derniers mois, émaillés de heurts avec la police.

Le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani, avait souligné en mai la difficulté pour les autorités espagnoles de répondre à la forte pression migratoire aux portes des enclaves, le flux de l’immigration clandestine en provenance d’Afrique s’étant déplacé depuis la fin des années 2000, après avoir utilisé la voie maritime vers l’archipel des Canaries, à l’ouest du Maroc.

« Différentes circonstances ces derniers mois et ces dernières années, comme la situation au Sahel et dans les pays arabes, de même que la lutte contre l’immigration à travers l’Atlantique vers l’Espagne, ont modifié les flux », avait-il expliqué.

Mots Clefs:
ImmigrationMaroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *