Casting Arabe Idol au Maroc : Un chemin pénible vers la gloire

Casting Arabe Idol au Maroc : Un chemin pénible vers la gloire

Ils étaient quelque 2500 jeunes marocains présents mercredi à l’arrière-cour d’un l’hôtel à Casablanca, pour participer au casting de Arabe Idol, l’émission de découverte de talents la plus populaire au monde arabe.

Les plus téméraires sont arrivés de bonheur, dès 5h du matin pour tenter leur chance d’accéder à la gloire et la célébrité.

Il est  18h. « Les candidats portant les matricules entre 700 et 750 sont priés de se présenter au casting  », lance dans son micro un jeune animateur libanais. Un peu soulagés, mais contraints par  des mesures de sécurité draconiennes, les concernés tentent péniblement de se frayer un chemin parmi la foule immense.

Une fois à l’intérieur, ils ne sont pas au bout de leur peine. D’autres files aussi longues les attendent.  « Malheureusement, je ne suis pas venu tôt ce matin, je n’étais là qu’à partir de 8h », déplore Imad, fatigué mais impatient de montrer ce qu’il a dans le ventre, un jeune homme de 20 ans qui porte le numéro 1053. «Je chante des classiques de Abdelhalim jusqu’à Sayed Darwich », déclare-il inquiet de ne pas pouvoir  faire ses preuves en 10 secondes, le temps qu’accorde le jury de présélection à tout candidat.

Et pour cause, sur les quelque 2500 jeunes, seuls 1500 passeront les castings a confié à ALM un responsable de MBC, chaine organisatrice de l’évènement.

L’audition passée, ils étaient  nombreux à être déçus ou septiques, soit par rapports à leur talent, soit par rapport aux critères qui retiennent l’attention du jury.

«Ce que nous cherchons n’est pas seulement une voix, mais une star complète, beauté, élégance, attitude comprises», explique ce responsable. Et d’ajouter : « Nous essayerons cette année de donner leur chance à quelque 50 personnes pour affronter le jury final composé des stars, notamment Najoua Karam».

Vers 20h, peu avant la fin du casting, le rêve d’une vie de star  laisser encore briller les yeux de quelques candidats retardataires.

Mots Clefs:
MarocPhotos Maroc

À propos Mohamed Errahmani

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *