Casablanca : Arrestation de personnes en possession d’arme blanche et d’épées (Tcharmil )

Casablanca : Arrestation de personnes en possession d’arme blanche et d’épées (Tcharmil )

Des dizaines de personnes ont été arrêtées ces derniers jours à Casablanca, la plus grande ville du Maroc, où une nouvelle mode baptisé « Tcharmil sur les réseaux sociaux consiste à exposer ses armes et son butin.

Mardi, les quotidiens marocains exprimaient leur inquiétude sur le phénomène, baptisé « Tcharmil », qui consiste, pour des jeunes de quartiers populaires, à publier sur les réseaux sociaux des photos de sabres et de couteaux, mais aussi le résultat de leurs « butins » après des vols et des agressions.

« Tcharmil » traduit le désarroi d’une jeunesse marginalisée, notait le quotidien Al-Massae, parmi les plus lus au Maroc, qui affirmant que la « police électronique traque » désormais « les +adeptes+ de ce mouvement ».

Ce phénomène « reflète une réalité amère: celle d’une jeunesse qui, au lieu d’étaler culture et connaissance expose les butins de ses vols et son arsenal de la peur », renchérissait le journal Al Khabar.

En réaction, une page a été créée sur Facebook appelant les autorités à « prendre toutes les mesures pour faire face à la recrudescence de la violence et des agressions contre les habitants de Casablanca ». Elle a déjà récolté des centaines de « Like ».

Voir Vidéo

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *