CAN-2012 : Les Lions de l’Atlas y croient à fond

CAN-2012 : Les Lions de l’Atlas y croient à fond
0 commentaires, 25/01/2012, Par , Dans Sport

Lors de leur première apparition en public, après la défaite devant la Tunisie, en première journée du groupe C de la CAN-2012 de football, joueurs et staff de la sélection marocaine ont émis des signaux rassurants quant à leur capacité d’assimiler cette fausse entrée en la matière, ce qui est de bonne augure pour le match crucial face au Gabon.Lors d’une séance d’entraînement ouverte à la presse, mercredi, les joueurs se sont montrés confiants en leur capacité de se racheter, afin de préserver toutes leurs chances de qualification pour le deuxième tour, ce qui dénote un travail minutieux qui semble avoir été fait pour aider le groupe à passer le cap et évacuer toute pression qui pèserait sur lui.

« D’abord la première nuit (après le match de lundi, Ndlr) on les a laissés tranquilles, car ça ne servait à rien de parler avec eux. Dans de pareils circonstances, un joueur de football a besoin d’un certain temps pour comprendre ce qui s’est passé », a raconté le sélectionneur national Eric Gerets, pour qui, la prestation des Lions de l’Atlats lors de cette rencontre a permis d’entretenir le bon moral des troupes.

« Ca aurait été beaucoup plus grave si l’équipe n’avait pas existé sur le terrain. On a existé comme même. Je crois que sur le plan de jeu, l’équipe tunisienne n’était pas meilleure que nous. C’est grâce à ça que les joueurs savent qu’ils sont capables de sortir un grand match contre le Gabon », a-t-il expliqué.

Même son de cloche du coté des joueurs, qui semblent, a priori, bien réagir, en attendant de voir leur comportement lors du match de vendredi.

« C’est vrai qu’après ce faux pas ça n’a pas été facile. On a visionné ce match pour voir ce qui n’allait pas vraiment. Maintenant on se concentre complètement sur le match du Gabon. Le groupe y croit énormément et c’est à nous, maintenant, de tout faire pour le gagner », a indiqué l’attaquant Youssef Hadji.

« On a discuté et on continue à le faire. Nous avons une équipe capable d’aller loin. En tous cas, après ce faux pas il faut absolument réagir. Les calculs son simples : Pour passer il faut gagner les deux prochains matches » a-t-il souligné, ajoutant que « même face au pays hote, nous avons la possibilité de gagner ce match. C’est à nous de tout mettre en oeuvre et on y croit énormément ».

Pour ce deuxième match, le Onze national sera privé des services d’Oussama Essaidi. Les douleurs au dos dont souffrait le joueur du club néerlandais de Heerenveen au début du stage de Marbella (Espagne) l’ont repris après le match de lundi.

De leur coté, Marouane Chammakh et le gardien Issam Badda ont eu des ennuies de santé, mais tout est entré dans l’ordre, selon le médecin de l’équipe nationale, Abderrazak Hifti.

Mots Clefs:
Football

À propos Mouna Naciri

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *