Blanchiment entre la France, la Suisse et le Maroc: un organisateur présumé

Blanchiment entre la France, la Suisse et le Maroc: un organisateur présumé
0 commentaires, 02/01/2013, Par , Dans Monde

Un organisateur présumé d’un réseau de blanchiment d’argent de la drogue entre la France, la Suisse et le Maroc, démantelé en octobre, a été arrêté le 20 décembre à Roissy, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Simon Pérez, qui était visé par un mandat d’arrêt international, a été arrêté à son arrivée en provenance d’Israël, mis en examen et incarcéré, a-t-on précisé, confirmant une information du journal Le Monde.

A l’origine de cette affaire, une enquête lancée à Nanterre en février et transférée à Paris, a mis au jour un réseau d’importation de cannabis entre le Maroc, l’Espagne et la région parisienne.

Le produit de ce trafic était blanchi via un réseau de blanchisseurs conduit par deux frères entre la France et la Suisse.

Simon Pérez est soupçonné d’avoir joué le role d’interface entre les trafiquants de stupéfiants et le réseau de blanchisseurs.

L’un des frères, incarcéré en France, est soupçonné d’être le collecteur central des sommes générées par le trafic qui étaient ensuite remises à des notables détenant des comptes en Suisse.

Ces personnes recevaient, moyennant prélèvement d’une commission, des sommes en liquide en France en contrepartie du débit du montant équivalent sur leur compte en Suisse.

Dans cette affaire, une vingtaine de personnes sont mises en examen en France, dont une élue écologiste de Paris.

L’organisateur présumé du trafic de stupéfiants a été arrêté au Maroc fin octobre après avoir échappé au coup de filet lancé en France à la mi-octobre.

Ce réseau franco-suisse a blanchi de l’argent de la drogue pour une somme estimée par les enquêteurs autour de 100 millions d’euros.

Mots Clefs:
Maroc

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *