Benkirane : L’opposition doit être un partenaire efficient et constructif du gouvernement

Benkirane : L’opposition doit être un partenaire efficient et constructif du gouvernement

L’opposition est appelée à se mouvoir en un partenaire efficient et constructif dans le processus de développement que connaît le Maroc, en développant un discours de qualité, en approfondissant son analyse de la situation du pays et en se hissant au rang de force de proposition afin d’être à la hauteur de la position que lui confère la nouvelle constitution, a estimé le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.
M. Benkirane, qui répondait aux interventions des groupes parlementaires lors du débat sur la déclaration gouvernementale, jeudi devant le parlement, a reproché aux partis de l’opposition de s’être bornés à critiquer le programme gouvernemental sans apporter des propositions concrètes. Il a souligné que le principe de la bonne gouvernance adopté par son gouvernement est celui-là même qui garantit l’équilibre entre le changement novateur et la continuité responsable dans l’exécution des stratégies et des politiques déjà existantes dont une dizaine ont été retenues par l’exécutif outre une vingtaine de stratégies et programmes nouvellement adoptés.

Le chef du gouvernement a plaidé pour la continuité dans la mise en oeuvre des stratégies et des chantiers existants et qui se doivent d’être perfectionnées, voire rectifiés, un choix qui cadre parfaitement avec l’acception que se fait le peuple marocain de la réforme.

La continuité ne constitue pas un tort puisqu’elle vise à consolider les acquis et à parer aux dysfonctionnements comme elle procède d’une option volontariste qui ambitionne de préserver les ressources financières et humaines disponibles, a-t-il dit.

« La constitution de la coalition gouvernementale concrétise notre aspiration à mettre en place un gouvernement solide, efficient et solidaire basé sur le ferme attachement à la charte de la majorité et traduit la volonté du peuple marocain de se doter d’un exécutif responsable qui soit sensible à ses préoccupations et attentif à ses attentes », a indiqué M. Benkirane, rappelant que le processus de concertations mené avant la formation du gouvernement a été couronné par la mise en place d’un cabinet renouvelé à hauteur des deux tiers et marqué par une forte présence des jeunes. Concernant la sous représentativité de la femme au sein du gouvernement, Benkirane a admis que les partis de la majorité étaient confrontés à d’innombrables difficultés pour le choix des ministrables en l’absence de procédures de choix des membres du gouvernement qui consacrent la discrimination positive en faveur des femmes tant dans les propositions des partis que lors de la composition de l’exécutif.

Il a estimé à ce propos que les la présence distinguée de la femme au sein du parlement a été rendue possible à la faveur de plusieurs dispositions légales notamment à travers la circonscription nationale, relevant toutefois que la gente féminine a brillé par une absence palpable au niveau des circonscriptions locales (quatre sièges seulement dont trois sont revenus aux partis de la majorité gouvernementale).
M. Benkirane a affirmé s’engager à ce que la femme puisse occuper des positions avancées dans la gestion de la chose politique et publique à travers la promulgation de dispositions législatives et réglementaires leur garantissant une représentativité équitable notamment dans le gouvernement et au sein des conseils d’administration dans le respect des dispositions de la constitution.
Pour ce qui est de la répartition des portefeuilles au sein du gouvernement, Benkirane a assuré avoir veillé à ce que les membres du gouvernement remplissent les conditions de compétence et de droiture, loin de tout esprit partisan étriqué, ajoutant qu’il assume la responsabilité entière du rendement du gouvernement qui doit être responsable, solidaire et homogène dans son action.

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *