Benkirane : « Le nombre de Marocains impliqués dans les attentats de Tunis limité »

Benkirane : « Le nombre de Marocains impliqués dans les attentats de Tunis limité »

Le nombre de Marocains impliqués dans des attentats ou projets d’attentats jihadistes reste très limité, a affirmé jeudi le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane après l’annonce de l’arrestation d’un deuxième Marocain suspect de l’attentat du Bardo à Tunis.

« Mettez-vous une chose dans la tête : les frontières, elles ne sont que politiques. Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, tout ça c’est un même monde », a déclaré le chef de gouvernement marocain au terme d’une « réunion de haut niveau » franco-marocaine à Paris.

« Et donc, que vous trouviez demain un Marocain, ou deux ou trois ou quatre quelque part là où il ne devrait pas être, c’est tout à fait normal », a-t-il fait valoir lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre français Manuel Valls.

M. Benkirane était interrogé sur l’annonce de l’arrestation à la frontière tuniso-libyenne d’un deuxième Marocain recherché pour son implication présumée dans le sanglant attentat du 18 mars contre le musée du Bardo à Tunis, ainsi que son avis quant à l’implication de citoyens marocains.

La semaine dernière, la police italienne avait annoncé l’arrestation d’un premier Marocain soupçonné de « soutien logistique » aux assaillants du Bardo.

« L’essentiel, c’est que le nombre de Marocains mêlés à ça, grâce à Dieu, mêlés à ce genre d’affaires reste très limité », a-t-il dit. « Nous sommes 35 millions de Marocains. (…) Quelques uns, c’est normal », a-t-il affirmé.

« Quand vous avez (aussi) des Français, excusez-moi d’utiliser le terme, +de souche+ (…) attirés par ce genre d’action, ne vous étonnez pas de trouver un Marocain », a également fait valoir le Premier ministre marocain.

Selon des chiffres officiels marocains, environ 1.500 citoyens marocains ont rejoint les rangs d’organisations jihadistes comme le groupe Etat islamique.

Mots Clefs:
BenkiraneMaroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *