Benkirane : 220.000 emplois devront être créés à l’horizon 2015

Benkirane : 220.000 emplois devront être créés à l’horizon 2015

Un total de 220.000 postes d’emplois directs devront être créés à l’horizon 2015, dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle, a indiqué le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane.

Répondant à une question sur « le développement des politiques liées à l’investissement, l’industrie, le commerce et les services », dans le cadre de la séance mensuelle consacrée aux questions orales relatives à la politique générale, devant la Chambre des conseillers, M. Benkirane a estimé que la mise en application de ce pacte devrait également contribuer à une croissance de 50 milliards de dirhams du Produit intérieur brut (PIB) attribuable au secteur industriel.

Une enveloppe budgétaire de 12,4 MMDH a été mobilisée pour la mise en uvre de ce pacte, dont 34 pc destinée à la formation et à la qualification des ressources humaines et 24 pc à la promotion des investissements, a noté le Chef de gouvernement, ajoutant que la mise en uvre du Pacte a permis la création jusqu’à présent de 100.000 postes d’emploi et une augmentation de 28,4 MMDH de la valeur ajoutée du secteur industriel.

Le Pacte a également contribué à l’augmentation de 125 pc des exportations marocaines dans l’industrie automobile et de 60 pc dans le secteur de l’aéronautique et ce, entre 2009 et 2012, a-t-il poursuivi.

Dans le cadre de la promotion du secteur de l’industrie, le Chef de gouvernement a rappelé la signature en février dernier de deux accords de contrat-programme portant sur les secteurs de la chimie-parachimie et de la pharmaceutique pour la période 2009/2023.

Au sujet du secteur pharmaceutique, il a relevé que le pacte prévoit l’augmentation des exportations de 332 millions de dirhams (MDH) à 9,5 MMDH et la stimulation du marché national pour atteindre un chiffre d’affaires de 16,6 MMDH, outre la création de plus de 20.000 postes d’emplois.

En ce qui concerne la chimie-parachimie, M. Benkirane a fait savoir que le Pacte vise l’augmentation du PIB du secteur de 16 à 47 MMDH et du chiffre d’affaires de 50 à 150 MMDH, la création de 100 sociétés d’investissement étrangères pour un coût d’environ 70 MMDH, ainsi que l’augmentation des postes d’emplois de 40.000 à 83.000, ajoutant par ailleurs que le secteur de l’offshoring a connu une évolution importante permettant la création de plus de 29.000 postes d’emplois au cours de la période 2009/2012.

Concernant le secteur de l’énergie, le gouvernement a élaboré un plan d’action pour la période 2013/2017 pour diversifier le bouquet énergétique national, a rappelé le Chef de l’Exécutif, en passant en revue les nouveaux projets qui seront réalisés, d’une capacité d’environ 5.260 MW, dont 55 pc à partir de ressources renouvelables.

Pour ce qui est de l’encouragement des petites et moyens entreprises (PME), M. Benkirane a rappelé les programmes élaborés par le gouvernement afin d’accompagner la croissance des PME, citant notamment les programmes « Imtiaz » et « Mousanada », (plus de 800 bénéficiaires) d’un coût de 1,2 MMDH.

Au volet du commerce, le Chef de gouvernement a rappelé le lancement du programme « Rawaj », notant qu’une étude est en cours de réalisation pour déterminer la situation des marchands ambulants et évaluer les expériences précédentes en matière d’organisation de ces commerçants en vue d’élaborer une nouvelle approche de structuration de ce secteur, rappelant que le nombre des marchands ambulants est estimé à environ 441.000, dont 238.000 en milieu urbain.

Mettant en exergue les efforts déployés par le gouvernement dans le domaine de l’encouragement des investissements, M. Benikrane a fait état d’un bilan positif, notant que la commission des investissements a adopté 83 projets pour une valeur de plus de 46 MMDH au titre de l’année 2012.

Ces projets devraient permettre la création de 10.000 postes d’emplois, a-t-il précisé, notant d’autre part que les actifs des investissements étrangers directs ont connu une évolution positive de 22 pc entre 2011 et 2012.

Cette évolution a maintenu une progression positive lors de la 1ère semestre de 2013 avec un taux de 33 pc, a-t-il conclu.

Mots Clefs:
Benkirane

À propos Ahmed Belaarej

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *