Ben Barka: un juge français veut entendre le chef du comité olympique marocain

Ben Barka: un juge français veut entendre le chef du comité olympique marocain
0 commentaires, 02/08/2012, Par , Dans Couverture, Politique

Le juge français chargé de l’enquête Ben Barka a alerté mardi les autorités britanniques de la possible présence à Londres d’Housni Benslimane, président du comité national olympique marocain (CNOM) qu’il souhaite interroger, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le juge Patrick Ramaël avait délivré en 2007 un mandat d’arrêt international contre M. Benslimane et trois autres anciens militaires marocains, dans le cadre de son enquête sur la disparition en 1965 à Paris de l’opposant au roi Hassan II, Mehdi Ben Barka. En raison notamment de l’opposition du parquet et d’Interpol, ce mandat d’arrêt n’est plus exécutoire depuis 2009, a affirmé une source judiciaire à l’AFP.

Selon une source proche de l’enquête, les autorités britanniques ont officiellement accrédité M. Benslimane pour les jeux Olympiques à Londres.

Or ce dernier se trouvait à Casablanca jeudi, a constaté le bureau de l’AFP au Maroc.

La justice française soupçonne M. Benslimane, 77 ans, d’avoir pris part à la préparation de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka à Paris en 1965, selon une source proche de l’enquête. Il était alors capitaine dans l’armée marocaine. Il est devenu ensuite chef de la gendarmerie royale marocaine.

Malgré l’avis contraire du parquet, un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui en 2007 par le juge Patrick Ramaël. Deux ans plus tard, le ministère de la Justice, suivant les demandes d’Interpol et du parquet, avait décidé de cesser la diffusion des mandats d’arrêt, le privant de tout effet, selon la source judiciaire.

Le procureur de la République de l’époque, Jean-Claude Marin, avait estimé que les charges contre les quatre personnes n’étaient pas suffisamment détaillées dans le mandat d’arrêt.

Fin mai 2009, alors que M. Benslimane séjournait en Espagne, le juge Ramaël avait déjà demandé aux autorités espagnoles de l’interpeller mais s’était heurté à une fin de non recevoir de Madrid.

Figure du tiers-mondisme, Mehdi Ben Barka a disparu le 29 octobre 1965 à Paris lors d’une opération menée par les services marocains avec la complicité de policiers et de truands français. L’affaire n’a jamais été totalement élucidée. Le corps de Ben Barka n’a jamais été découvert.

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>