La Belgique met en garde ses ressortissants contre toute activité économique dans les colonies israéliennes

La Belgique met en garde ses ressortissants contre toute activité économique dans les colonies israéliennes

La Belgique a emboité le pas à une vingtaine de pays européens qui ont mis en garde cette semaine leurs ressortissants contre toute activité économique dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et à Al-Qods Est.

Le ministère belge des Affaires étrangères vient de publier un avis à travers lequel il sensibilise entreprises et citoyens par rapport à la participation à des activités économiques et financières dans les colonies israéliennes installées dans les territoires palestiniens occupés, relevant que les transactions économiques et financières avec les colonies entraînent des risques juridiques et économiques.

‘Les transactions financières, les investissements, les acquisitions et d’autres activités économiques, y compris le tourisme, dans les colonies israéliennes ou profitant aux colonies israéliennes comportent des risques économiques et juridiques », a mis en garde le ministère belge des Affaires étrangères, notant qu’au regard du droit international, les colonies israéliennes sont développées sur un territoire occupé et ne sont pas reconnues comme partie légitime du territoire israélien.

Il a souligné à ce propos que les acheteurs et investisseurs potentiels devraient être conscients qu’un futur accord de paix entre Israël et les Palestiniens, ou entre Israël et la Syrie, pourrait avoir des conséquences sur la propriété qu’ils achètent ou sur les activités économiques qu’ils promeuvent dans ces colonies.

Les entreprises et les citoyens de l’UE devraient également être conscients des potentielles implications, au niveau de leur réputation, que pourrait avoir leur participation à des activités économiques et financières dans des colonies, a-t-il insisté.

Le ministère belge des Affaires étrangères a tenu à rappeler que l’Union européenne et ses Etats membres considèrent que les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international, constituent un obstacle à la paix et menacent de rendre impossible la solution à deux Etats visant à résoudre le conflit israélo-palestinien.

Une vingtaine de pays européens, dont l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Espagne, ont déconseillé cette semaine à leurs ressortissants de s’engager dans toute activité économique dans les colonies israéliennes. Ces mises en gardes sont le prolongement logique des lignes directrices que l’UE a adoptées l’année passée et qui imposent d’exclure les colonies de tout accord entre l’Union et Israël.

Mots Clefs:
Palestine

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *