Autriche: enquête sur une affiche anti-marocaine d’un parti d’extrême-droite

Autriche: enquête sur une affiche anti-marocaine d’un parti d’extrême-droite

Le Parquet d’Innsbruck (ouest de l’Autriche) a ouvert une enquête contre le parti d’extrême-droite FPí–, pour « incitation à la haine »

, en raison d’une affiche au caractère anti-marocain placardée pour les élections municipales qui doivent avoir lieu le 15 avril à Innsbruck.

Le slogan de l’affiche en question du FPí–, dirigé au plan national par Heinz-Christian Strache, affirme dans une rime polémique: « L’amour de la patrie plutot que des Marocains voleurs » (« Heimat-Liebe statt Marokkaner-Diebe »).

A la suite du dépot de trois plaintes de citoyens, un porte-parole du Parquet d’Innsbruck a confirmé à l’agence de presse autrichienne APA qu’une enquête était ouverte pour « incitation à la haine ».

Si le FPí– ne dispose que d’un seul siège au conseil municipal d’Innsbruck, sur un total de 40, le parti dirigé par le charismatique Heinz-Christian Strache fait dans les sondages nationaux presque jeu égal avec les sociaux-démocrates (SPí–) et a relégué le Parti populaire autrichien í–VP (démocrate-chrétien) au 3e rang. Le SPí– et l’í–VP dirigent le pays dans un gouvernement de grande coalition.

Le maire sortant d’Innsbruck est Christine Oppitz-Plí¶rer, une dissidente de l’í–VP. Les élections municipales sont prévues dans la cinquième ville autrichienne le 15 avril prochain.

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *