Arrestation de six Algériens en possession de faux passeports à l’aéroport Mohammed V

0 commentaires, 16/01/2013, Par , Dans Flash

Les services de police de l’aéroport international Mohammed V ont arrêté, le weekend, six ressortissants algériens, entrés légalement via le dit aéroport, mais qui voulaient se rendre à Marseille (France) avec de faux passeports, indique-t-on mercredi de source policière

Lors de leur tournée de routine, des éléments de police ont remarqué que trois personnes, qui ont déjà effectué les formalités pour le vol à destination de la cité phocéenne, se sont dirigées illico presto vers le comptoir d’enregistrement des passagers se rendant à Tunis.

Les soupçons des fins limiers de la police vont s’avérer fondés d’autant que ces voyageurs ont laissé paraître des signes de confusion puisqu’une fouille corporelle au poste va aboutir à la découverte de plusieurs faux documents de voyage. En effet, les policiers ont découvert en la possession d’un des trois algériens un passeport falsifié au niveau de la photo mais aussi de fausses estampilles d’entrée du même aéroport.

Chez l’autre, en plus de son passeport algérien, ils ont trouvé un passeport belge dont les données sur les trois premières pages étaient falsifiées avec fausses estampilles attribuées au dit aéroport. Le concerné avait, en outre, soigneusement dissimulé, au milieu d’un emballage cartonné d’un thermomètre électronique, trois autres faux passeports français et un quatrième algérien.

Après ces prises, les enquêteurs se sont rués vers le comptoir de la compagnie aérienne devant les transporter pour le pointage de tous les passagers à destination de Marseille et de Tunis avant d’identifier trois autres algériens, qui seront interpellés à la salle d’embarquement du Terminal 2 après avoir accompli, le plus normalement du monde, les formalités de sortie avec leur vrai passeport mais ayant en leur possession d’autres faux passeports.

Les policiers vont découvrir, chez une ressortissante algérienne de ce groupe, un faux passeport français portant sa photo mais avec une identité différente, de fausses estampilles d’entrée et de sortie via et du même aéroport ainsi qu’un second faux document de voyage belge dont les trois premières pages ont été truquées avec la même fausse estampille d’entrée.

Deux autres faux passeports belges, grimés au niveau des mêmes trois pages et estampilles, seront découverts chez deux autres passagers algériens. Un septième compatriote ayant accompli les formalités de sortie normalement avec son passeport d’origine a réussi à prendre la fuite puisqu’il avait déjà pris, seul, le vol à destination de Tunis, ajoute-t-on de même source.

Les six personnes interpellées ont avoué qu’elles sont entrées naturellement le jour de l’an au Maroc avant de séjourner quelques jours dans un hotel de Casablanca où ils ont reçu d’un compatriote, non identifié, les passeports étrangers en contrepartie de sommes d’argent variant entre 3.000 et 4.000 euros.

Une passagère de ce groupe a raconté à la police qu’elle s’est vue remettre, en Algérie, le passeport français contre 4.200 euros et qui lui aurait été délivré par un compatriote. Ce dernier lui aurait expliqué qu’un Français d’origine algérienne, qui réside avec une compatriote dans un hotel de Casablanca, serait le cerveau de cette opération d’immigration clandestine.

Les six ressortissants algériens ont été déférés, lundi, à la justice, a ajouté la même source.

Mots Clefs:
Maroc

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *