Argo: une avocate française veut mener une procédure judiciaire pour l’Iran

Argo: une avocate française veut mener une procédure judiciaire pour l’Iran
0 commentaires, 13/03/2013, Par , Dans Monde

L’avocate française Isabelle Coutant-Peyre, mandatée par l’Iran, veut « trouver des moyens judiciaires afin de stopper les productions américaines mettant en cause le régime iranien » comme le film « Argo », a-t-elle affirmé mercredi à l’AFP.

L’avocate internationale est actuellement en Iran à l’invitation de responsables au sein du ministère de la Culture, qui lui ont demandé de « voir s’il existe des moyens pour que la production spécifiquement anti-iranienne s’arrête ».

Depuis « Jamais sans ma fille » en 1991, elle compte parmi les récentes productions anti-iraniennes « 300 », « The wrestler » ou « Unthinkable », avant le multi-récompensé « Argo », qui porte sur un épisode de la crise des otages américains de 1979 à Téhéran, produit par Warner Bros.

Concernant Argo, sacré aux derniers Oscars, Me Coutant-Peyre dénonce « la falsification historique » d’un film « supposé être basé sur des archives déclassifiées » du gouvernement américain.

C’est un cas « de dénigrement, d’atteinte à l’honneur et à la considération » de l’Etat iranien et de sa population par les producteurs, a-t-elle déclaré, admettant n’avoir vu qu' »en partie » le long-métrage.

Si elle peut porter l’affaire devant un tribunal français, l’avocate pense utiliser l’article 1382 du code civil sur l’obligation de réparation d’un dommage causé à autrui.

Selon elle, le droit suisse punit également la diffamation d’un Etat étranger.

Un éventuel procès « permettrait un débat contradictoire pour rétablir la vérité et que l’opinion publique n’ait pas qu’un son de cloche », a-t-elle dit. « Soit le film est un documentaire et il faut qu’il corresponde à la réalité, soit c’est une fiction et il faut le retrait de cette mention +basé sur des archives déclassifiées+ qui donne une crédibilité à l’histoire », a-t-elle ajouté.

L’Iran ne souhaite pas une interdiction d’Argo, a-t-elle souligné, mais « la diffusion d’un bandeau disant que les faits racontés ne correspondent pas à la réalité ».

L’avocate est la compagne d’Ilich Ramirez Sanchez, dit Carlos, condamné en France pour des attentats meurtriers dans les années 80. Elle était recemment associée à la plainte pour meurtre du père du « tueur au scooter » Mohamed Merah, tué par la police en mars 2011 à Toulouse.

L’Iran a dénoncé Argo comme un film « politique, accusant son réalisateur Ben Affleck d’avoir « gonflé les choses hors de proportion et créé des scènes fausses ».

Mots Clefs:
France

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *