Après le Maroc, un 2e pétrolier du Kurdistan quitte Ceyhan pour la Turquie

Après le Maroc, un 2e pétrolier du Kurdistan quitte Ceyhan pour la Turquie
0 commentaires, 10/06/2014, Par , Dans Couverture, Monde

Un deuxième pétrolier chargé de pétrole provenant du Kurdistan autonome irakien a appareillé lundi du port turc de Ceyhan, malgré les protestations du gouvernement de Bagdad, a-t-on appris de sources gouvernementales et industrielles.

L’United Emblem transporte un million de barils de pétrole brut.

Il y a trois semaines, un autre pétrolier, l’United Leadership, a quitté Ceyhan avec une cargaison équivalente en provenance de la région autonome du nord de l’Irak.

Le ministre irakien du Pétrole a condamné lundi ces exportations faites sans son aval et qu’il considère comme relevant de la contrebande pure et simple.

« C’est une grande erreur commise par les Kurdes et les Turcs », a dit Abdoul Karim Louaibi lors d’une conférence de presse à Vienne. « Le gouvernement irakien va prendre des mesures rigoureuses face à ces agissements », a-t-il ajouté.

Il a réaffirmé que Bagdad allait poursuivre le gouvernement d’Ankara et la compagnie publique turque d’oléoducs Botas qui transporte le brut du Kurdistan irakien jusqu’à Ceyhan. Il a précisé que l’Irak allait demander l’arbitrage de l’Onu.

La semaine dernière, le gouvernement marocain a refusé que l’United Leadership décharge sa cargaison à la raffinerie de Mohammeddia. L’Italie a également mis en garde contre des poursuites judiciaires tous ceux qui seraient tentés d’acheter ce brut provenant du Kurdistan.

Le gouvernement régional kurde avait déclaré que son pétrole était destiné à des raffineurs allemands ou italiens mais l’United Leadership ne s’est pas dirigé vers ces pays. Lundi, il se trouvait à une cinquantaine de kilomètres au large des côtes du Maroc.

Le gouvernement autonome du Kurdistan (GRK) et le pouvoir central irakien sont incapables depuis des années de s’entendre sur le partage des recettes pétrolières et le GRK a conclu un accord d’exportation de pétrole et de gaz vers la Turquie.

À propos Ghita Senhaji

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *