Aprés 44 ans d’attente les travaux de la première mosquée de Slovénie débute

Aprés 44 ans d’attente les travaux de la première mosquée de Slovénie débute
0 commentaires, 14/09/2013, Par , Dans Monde

Près de 44 ans après la première demande officielle, le Premier ministre slovène, Alenka Bratusek, a posé samedi la première pierre de la première mosquée de Slovénie à Ljubljana, en présence du ministre qatari des Affaires islamiques, Ghaith ben Moubarak Al Kuwari.

Le lancement de la construction de cette mosquée est « une victoire symbolique sur toutes les formes d’intolérance religieuse », a déclaré Alenka Bratusek, ajoutant que l’Europe ne serait pas aussi riche dans le domaine culturel sans l’Islam.

Le chantier démarrera réellement en novembre et doit s’achever à l’automne 2016. Le coût du projet, qui comprend un centre culturel musulman, s’élève à 12 millions d’euros et sera financé à 70 pc par le Qatar.

Une fois terminé, le complexe bâti sur un terrain de 11.000 m2 dans le nord de Ljulbjana, comprendra un bâtiment principal de 12 m de haut, une salle de prière et un minaret de 40 m de haut. Il accueillera également une bibliothèque et des salles de classe, entre autres.

La première demande de construction d’une mosquée en Slovénie avait été déposée en 1969. Ces dernières années, le projet s’était heurté à un problème de terrain, qui a finalement été vendu par la ville de Ljubljana à la communauté musulmane.

Les opposants à la construction de l’édifice ont tenté à deux reprises, en 2004 et 2009, d’empêcher la réalisation du projet par référendum, demande qui a été à chaque fois rejetée par la Cour constitutionnelle.

Dans ce pays de 2 millions d’habitants, 47.000 Slovènes se sont déclarés de confession musulmane, lors du recensement réalisé en 2002, ce qui fait de l’Islam la deuxième religion du pays derrière le catholicisme (environ 1,1 million de fidèles). L’instance représentative des Musulmans revendique, de son côté, près de 80.000 pratiquants.

Une première mosquée avait été érigée dans le Nord-Ouest de la Slovénie à Log pod Mangartom en 1916, mais avait été laissée à l’abandon et détruite après la Première Guerre mondiale.

À propos François Deville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *