Analphabétisme : Le Maroc fait des progrès

Analphabétisme : Le Maroc fait des progrès

Le taux d’analphabétisme au Maroc chez les plus de 10 ans est passé en dessous des 30% en 2012, à la faveur de programmes mis en place au cours de la dernière décennie, a indiqué vendredi le ministère de l’Education.

D’après une étude réalisée par la Direction de la lutte contre l’analphabétisme (DLCA), organisme qui relève du ministère, ce taux est passé de 43% en 2004 à 28% en 2012-13, le nombre de bénéficiaires triplant durant cette période pour atteindre 763.000, selon un communiqué.

Selon ce document, publié à l’approche de la journée internationale de l’alphabétisation (8 septembre), ce sont dans une grande majorité des cas des femmes (88%) qui ont profité des programmes.

Le total des bénéficiaires sur dix ans atteint 8,5 millions et, en 2012-13, la majorité des programmes a été assurée par des ONG (52,2%), contre 47,6% pour les institutions publiques, poursuit-il.

Malgré ces progrès, l’analphabétisme, qui touche en premier lieu le monde rural, pèse toujours sur l’économie du royaume, lui coûtant l’équivalent de 1,5% de son PIB, selon des estimations officielles.

Interrogé en début d’année par l’AFP, un expert des questions d’éducation avait déploré une participation financière trop faible des acteurs économiques –selon le rapport moins de 2.000 personnes ont bénéficié de programmes via leur entreprise en 2012/13–.

Au sein du budget de l’Education, le pourcentage consacré à cette lutte est de 0,5%, contre une norme internationale est d’au moins 3%, avait ajouté Mohamed Bouguidou.

Lors d’un récent discours, le roi Mohammed VI a de son côté déploré que le secteur de l’Education soit « en butte à de multiples difficultés et problèmes », et critiqué la politique menée par l’actuel gouvernement islamiste.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Siham Lazraq

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *