Aminatou Haidar fait un flop à Washington

0 commentaires, 30/03/2012, Par , Dans Flash

Venue à Washington pour essayer de se relancer auprès des cercles droits-de-l’hommiste et, nous dit-on, de l' »opinion publique américaine » !

Aminatou Haidar s’est produite, mardi dernier, devant une audience clairsemée d’une dizaine de personnes, organisateurs de l’événement compris.

En toile de fond de cette visite, une réputation sérieusement écornée, après qu’un document déclassifié ait révélé que cette « militante » professionnelle émarge dans les comptes personnels du chef du polisario, Mohamed Abdelaziz, parmi seize autres pro-séparatistes de l’intérieur qui sillonnent le monde avec des passeports marocains, qui plus est, dans le but de cacher la misère des milliers de pensionnaires des camps de Tindouf, au sud de l’Algérie.

+Théâtralisation ostentatoire des droits de l’Homme+.

Les ONG américaines ne s’y sont pas trompées d’ailleurs. La présidente du Leadership Council for Human Rights, et fondatrice du Caucus des droits de l’homme au Congrès des Etats Unis, Kathryn Porter Cameron, se dit « consternée » et « scandalisée » par Aminatou Haidar qui met à profit de manière dévergondée la liberté d’expression et d’opinion au Maroc pour tenter de nuire au processus de négociation des Nations Unis sur le Sahara en faisant semblant d’ignorer la réalité sur le terrain et la vérité historique.

Une démarche, estime-t-elle, qui équivaut à du « sabotage » politique.

Une étude réalisée par le think-tank américain Foreign Policy Research Institute appelle à se méfier de la « théâtralisation ostentatoire » des questions des droits de l’homme en travestissant des principes nobles pour servir de vils desseins.

Son « activisme désespéré », poursuit l’étude, ne changera rien à la réalité et au soutien, maintes fois réitéré notamment par Washington et Paris, membres influents du conseil de sécurité, au plan marocain d’autonomie et aux derniers développements portés par le Printemps arabe qui ont fini par avoir raison notamment du régime Kadhafi, soutien de la première heure du polisario.

+La voix de son maitre+.

L’apparition d’Aminatou Haidar à Washington, qui a tourné à la mascarade, avait aussi un objectif plus sournois, celui de servir d’arbre qui cache la misère des populations des camps de Tindouf et la frustration d’une jeunesse qui devient, selon un denier rapport du Centre international pour les études sur le terrorisme, relevant du Potomac Institute, une proie aux recruteurs aguerris de la franchise d’Al-Qaeda en Afrique du nord. Le kidnapping de trois ressortissants occidentaux en plein Tindouf vient apporter la preuve aux conclusions dudit centre.

Beaucoup d’observateurs décrient le caractère immoral de la démarche d’Aminatou Haidar, en rappelant qu’elle avait bien voulu accepter les compensations du gouvernement marocain dans le cadre de l’Instance Equité et Réconciliation et dispose d’un passeport marocain, tout en étant « la voix de son maitre et de ses soutiens ». Des rapports sérieux mettent en doute d’ailleurs sa supposée grève de la faim pour pointer du doigt son immense aptitude à « se donner en spectacle ».

Mots Clefs:
MarocSahara

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *