Al-Qaïda revendique le meurtre de 48 soldats syriens en Irak

0 commentaires, 11/03/2013, Par , Dans Flash

La branche d’Al-Qaïda en Irak, (l’Daech en Irak), a revendiqué l’embuscade qui a coûté la vie à 48 soldats syriens et neuf gardes irakiens dans la province irakienne d’al-Anbar la semaine dernière, indique lundi la branche du réseau extrémiste dans un communiqué.

« Dans le désert de la province d’Anbar, des équipes armées ont réussi à décimer un convoi de l’armée safavide et ses véhicules » qui transportaient des soldats syriens et des « chabbiha » (miliciens pro-régime), selon le texte publié sur des sites jihadistes.

Par safavide, Al-Qaïda désigne les organes étatiques irakiens, et par extension le gouvernement dominé par les chiites de Nouri al-Maliki, qu’elle considère comme inféodés à l’Iran.

L’embuscade avait été tendue en plein désert dans cette province de l’ouest de l’Irak, à majorité sunnite, le 4 mars dernier. Les victimes, des soldats blessés, avaient franchi la frontière au point de passage de Rabiyah, au nord de l’Irak, pour fuir les combats très violents qui se déroulaient du coté syrien.

Les militaires syriens avaient été transférés par les autorités irakiennes de la province de Ninive vers Bagdad et retournaient vers la frontière quand l’attaque a eu lieu.

Dans la foulée, le ministère irakien de la Défense avait accusé un « groupe qui s’est infiltré en Irak depuis la Syrie » d’être derrière l’attaque.

Mots Clefs:
Gouvernement

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *