Air France au tribunal après une blague sur Mohammed VI

Air France au tribunal après une blague sur Mohammed VI

La compagnie est assignée par un collectif de passagers après la plaisanterie d’un pilote dont l’avion avait été retardé par celui de Mohammed VI.

Les faits se déroulent le 5 décembre dernier, à l’aéroport de Casablanca, au Maroc. La présence, sur la piste de l’aéroport, de l’avion du Roi du roi Mohammed VI, occasionne un retard de 20 minutes du vol Air France 2497 à destination de Paris.

Le commandant de bord invite alors au micro les passagers mécontents à « s’adresser directement à Mohammed VI, Palais Royal, Rabat ». Un humour que goûtent peu certains passagers, qui décident de se réunir en un collectif pour le faire savoir.

Celui-ci a en effet « décidé d’assigner la compagnie pour obtenir copie des bandes audio du cockpit au décollage », rapporte RTL lundi 11 février. Les excuses du PDG de la compagnie, Alexandre de Juniac, n’auront pas suffi à calmer les esprits. Le rendez-vous est fixé le 26 février devant le tribunal des référés de Bobigny.

Mots Clefs:
Maroc

À propos Abdellah Miloudy

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *